Planète

Violente tempête et naufrages en série en Mer Noire

ActualitéClassé sous :météorologie , Kavkaz , Mer Noire

Une tempête exceptionnelle survenue la nuit de samedi à dimanche dans le détroit de Kertch reliant la mer d'Azov à la mer Noire a provoqué des naufrages en série et une pollution que l'on commence à qualifier de catastrophe écologique.

Vue satellite (Landsat) du détroit de Kretch. Crédit Nasa

L'accident le plus grave s'est produit dimanche à 1 h 45 TU (4 h 45 de Moscou) lorsque le tanker Volgoneft 139, qui avait été stoppé et mis à l'ancre près du port de Kavkaz, s'est brisé en deux sous les coups de boutoir et les creux de plus de cinq mètres d'une mer démontée sous des vents atteignant les 100 km/h. La partie avant du navire s'est mise à dériver, libérant son fuel progressivement. Le cargo en embarquait 4.000 tonnes.

Vue générale du détroit de Kretch reliant la mer Noire et la mer d'Azov. Crédit Nasa

Les 13 marins qui se trouvaient à l'arrière du bâtiment ont cependant réussi à remettre le moteur en route et stopper la dérive, tandis que trois navires, deux russes et un ukrainien, tentaient de passer des câbles autour de la proue. Deux des hommes ont été récupérés tout de suite.

Un deuxième cargo, le Volnogorsk,  transportant 1.300 tonnes de soufre a sombré à l'intérieur du même port tandis que les 9 membres d'équipage, qui avaient eu le temps d'embarquer sur un canot de sauvetage, avaient pu rejoindre la rive. Le Kovel, dont les soutes contenaient 3.700 tonnes de soufre a lui aussi coulé à l'intérieur du détroit après une brève période d'espoir trahie par des conditions météorologiques particulièrement sévères.

Le Nakhitchevan, un transporteur de ferraille, a également fait naufrage et seuls 3 de ses 11 membres d'équipage ont pu être récupérés, tandis qu'un cinquième cargo dont le nom n'a pas encore été révélé, mais qui transportait aussi du soufre, coulait à 300 kilomètres de là. Par ailleurs, Vladimir Sliviak, chef de l'organisation Ekozachtchita (Défense écologique), annonçait que "de très nombreux cargos s'étaient échoués sur les côtes suite à cette tempête", et que "les effets de la pollution provoquée par les naufrages se feront sentir pendant très longtemps, probablement une année au moins".

Lundi 12 novembre 2007 dans la matinée, trois premiers corps ont été rejetés par les flots dans détroit de Kertch. Le ministère des Stuations d'urgence affirmait que 35 membres d'équipage avaient pu être mis en sécurité. Mardi matin, cinq marins étaient toujours portés disparus. La tempête, elle, se calme.

Pollutions au fond et en surface

Le soufre n'étant pas soluble dans l'eau, la pollution qu'il engendre est généralement limitée et localisée. Celui-ci forme une substance pâteuse au contact de l'eau et tombe au fond avant d'être finalement recouvert par les sédiments, mais ne se mêle pas à l'eau.

Il en va tout autrement pour la pollution par le pétrole, dont le niveau dépend essentiellement du type d'hydrocarbure libéré. Léger, il s'évapore rapidement, tandis que le fuel lourd provoque des dégâts considérables à l'environnement. Ainsi, le mazout s'évapore de 40 à 60 % en moyenne, tandis que si sa densité est plus élevée, les oiseaux et de nombreux autres animaux marins ne survivent généralement pas.

Cela vous intéressera aussi