Les États-Unis connaissent décidément un mois de septembre agité. À l’ouest, des méga-incendies continuent de faire rage. À l’est, ce sont les ouragans qui se succèdent. Et aujourd’hui, au-dessus de nos têtes, les deux se sont rencontrés, offrant aux satellites, des images troublantes.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Sommes-nous dans l'ère du feu ? Depuis peu, l'historien américain Stephen Pyne et la philosophe française Joëlle Zask popularinull

Les incendies qui continuent de ravager la côte ouest des États-Unis émettent vers l'atmosphèreatmosphère de gigantesques panaches de fumée. Des panaches dont les satellites suivent depuis plusieurs jours attentivement le parcours à travers le pays. Et même à travers tout le continent américain et au-delà des océans.

Mais aujourd'hui, c'est une nouvelle image étonnante que publie la NasaNasa. Celle de ces fumées emportées par les ouragans qui circulent du côté de la façade est des États-Unis. Pourtant, le 14 septembre dernier, les deux cyclonescyclones tropicaux baptisés Paulette et Sally apparaissaient dans un ciel par ailleurs dégagé. C'est dès le lendemain que des fumées émises par les incendies ont rejoint la région.

Les données sur le noir de carbone proviennent du modèle de traitement Geos-FP qui assimile les informations des systèmes d’observation satellitaires, aériens et au sol. La suite de radiomètres d’imagerie infrarouge visible (VIIRS) du satellite NOAA-Nasa Suomi NPP a acquis les images des tempêtes. © <em>Nasa Earth Observatory</em>
Les données sur le noir de carbone proviennent du modèle de traitement Geos-FP qui assimile les informations des systèmes d’observation satellitaires, aériens et au sol. La suite de radiomètres d’imagerie infrarouge visible (VIIRS) du satellite NOAA-Nasa Suomi NPP a acquis les images des tempêtes. © Nasa Earth Observatory

Des images satellites étonnantes

Et les images dévoilées par la Nasa montrent parfaitement l'abondance et la direction du noir de carbonecarbone se déplaçant sur les États-Unis pour finir par rencontrer la trajectoire des deux ouragansouragans Paulette et Sally.

De retour sur terreterre, ce mercredi 16 septembre, près de la frontière entre la Floride et l'Alabama, des centaines de personnes ont dû être secourues après les pluies torrentielles provoquées par Sally. Certains parlent de l'équivalent de quatre mois de pluie tombé en quatre heures seulement.