Météo France indique que notre pays n'a jamais connu une telle série de jours au-dessus des moyennes de saison depuis le début des relevés météo. © Bits and Splits, Adobe Stock
Planète

La France bat son record de la plus longue période avec des températures au-dessus des moyennes de saison

ActualitéClassé sous :météorologie , Réchauffement climatique , météo

Les températures sont au-dessus des moyennes depuis le 11 avril, une série de 39 jours de chaleur qui bat le record de 2007, et ce n'est pas fini !

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Canicule : 5 conseils pour bien dormir quand il fait chaud  Lors des canicules, la chaleur perturbe le sommeil. Mais il existe des astuces pour passer quand même de bonnes nuits. 

Avec 39 jours consécutifs marqués par des températures au-dessus des moyennes de saison, Météo France indique que la France métropolitaine n'a jamais connu une telle série depuis le début des relevés météo. La dernière période de chaleur similaire (38 jours) date du 6 avril au 13 mai 2007, et ce record a désormais été battu par celui de mai 2022. Rappelons que les normales de saison sont des températures calculées à partir des moyennes sur une période de 30 ans, cette période étant amenée à être renouvelée. Début 2022, l'OMM, l'Organisation Météorologique Mondiale, a d'ailleurs remplacé les moyennes de référence 1981-2010 par celles de 1991-2020. Tout écart, vers le haut ou vers le bas, des températures relevées par rapport à cette moyenne de 30 ans constitue une anomalie thermique, chaude ou froide. Il est désormais certain que ce mois de mai 2022 sera le plus chaud enregistré en France depuis le début des relevés : le précédent mois de mai le plus chaud était celui de 2011 avec une anomalie chaude de +1,8 °C, en 2022 cette anomalie devrait monter jusqu'à +3,3 °C par rapport aux normales.

Vers un véritable « coup de chalumeau » ce week-end au sud

Le seuil de forte chaleur (+30 °C) a été atteint sur 32 % du territoire le 18 mai dernier, soit près d'un tiers du pays. Au cours des dernières nuits de mercredi à vendredi, les températures minimales ont localement atteints le seuil tropical (+20 °C), notamment à Paris (21 °C), Nice (21 °C), Clermont-Ferrand (21 °C) et Lyon (20,7 °C). Si la chaleur régresse nettement au nord en cette fin de semaine, elle va s'intensifier sur la moitié sud, donnant lieu à un « coup de chalumeau » comme l'appellent les météorologues : les 36 à 38 °C pourraient être atteints en Occitanie, en Auvergne et autour de Lyon.  

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !