Planète

Violent séisme de magnitude 6.8 aux Philippines

ActualitéClassé sous :géologie

-

Un séisme de magnitude 6.8 sur l'échelle ouverte de Richter a secoué à l'aube mercredi le sud des Philippines, faisant quelques blessés et provoquant des dégats matériels ainsi qu'un raz de marée, ont annoncé les services de secours.

Le raz de marée a affecté la petite ville côtière de Kiamba, sur la côte sud de l'île de Mindanao, provoquant des coupures d'électricité. Mais aucune victime n'a été signalée à Kiamba.

Quatre personnes ont été tuées par la chute de débris, tandis que deux autres sont mortes d'un arrêt cardiaque. Par ailleurs, deux autres personnes ont été tuées par des balles perdues en raison d'une superstition locale qui veut que tirer des coups de feu en l'air effraie les esprits qui causent les tremblements de terre.
Au moins quinze personnes ont été soignées à l'hôpital après avoir été blessées par la chute d'objets dans leur maison, a déclaré le chef de la police régionale Bartolome Baluyot. Le tremblement de terre, d'une magnitude de 6,8 sur l'échelle de Richter, a secoué General Santos mercredi vers 5h00 du matin (locales). Il a brisé les fenêtres de nombreuses maisons et provoqué la chute du réservoir d'eau de la ville. Plus de 5.000 personnes ont dû être évacuées dans des zones moins dangereuses.

Dans la province de Cotabato, un glissement de terrain a détruit une école élémentaire, tandis que le séisme détruisait deux églises, un petit centre médical et un magasin proches de là. L'épicentre du tremblement de terre a été localisé à quelque 235 kilomètres au sud-ouest de General Santos et à 15 kilomètres sous le niveau de la mer, a expliqué Mylene Carlos de l'Institut philippin chargé de l'étude des volcans et des séismes.
Dans la ville voisine de Zamboanga, située à 300 kilomètres à l'ouest de General Santos, aucun blessé n'a été signalé. Au nord, à Iligan, une panne de courant a plongé la ville dans le noir.

Le séisme s'est produit sur la faille de Cotabato où un tremblement de terre avait provoqué un raz-de-marée qui avait fait plus de 5.000 morts dans la région du Golfe de Moro au nord-ouest de General Santos en août 1976.

Cela vous intéressera aussi