Planète

Un séisme meurtrier d'une magnitude de 8,8 frappe le Chili

ActualitéClassé sous :géologie , séisme , Chili

-

Un séisme meurtrier de magnitude 8,8 vient de frapper le Chili ce samedi 27 février 2010. On compte déjà plusieurs dizaines de morts et une alerte au tsunami dans tout le Pacifique a été lancée. On s'attend à des dégâts sur la côte de l'Australie.

Une carte de la répartition de la magnitude des secousses au Chili pour le séisme du 27 février 2010. L'intensité augmente du bleu au rouge. Crédit : U.S. Geological Survey

Comme pour le récent séisme de Haïti, les physiciens du Tevatron près de Chicago aux Etats-Unis ont dû faire partie des premiers scientifiques à comprendre qu'un terrible événement venait de se produire. Dans le cas présent, il s'agit d'un séisme dont l'épicentre est situé à seulement 99 km au sud-ouest de la ville chilienne de Talca et à 117 km de l'une des plus grandes villes du Chili, Concepcion. Il est survenu aux alentour de 3 h 34, heures locales, soit 6 h 34 GMT.

D'une magnitude de 8,8, cette secousse a été ressentie partout dans la Cordillère des Andes ainsi que dans la capitale du Chili, Santiago, à plus de 400 km, où des immeubles se seraient même effondrés et des télécommunications ont été coupées. La présidente de la république Michele Bachelet a déclaré l'état de catastrophe naturelle dans le centre du pays et l'on compte déjà au moins 76 morts.

Ce n'est pas la première fois que le Chili est frappé par un séisme de cette importance et ce ne sera pas la dernière. La côte ouest de l'Amérique du Sud se trouve en effet à la frontière d'une zone de subduction ce qui génère inévitablement volcans et tremblements de Terre.

Le 22 mai 1960 le plus puissant séisme jamais enregistré (avec une magnitude de 9,5) avait lui aussi frappé le Chili. Connu sous le nom de Séisme de Valdivia, il avait fait résonner les modes propres de la planète pendant quelques jours et avait permis aux géophysiciens de l'époque de démontrer l'existence de l'asthénosphère.

Alerte au tsunami

Une alerte au tsunami a bien sûr été lancée. Le Centre australien d'alerte considère qu'il est probable qu'il se produise des vagues dangereuses, de forts courants océaniques et des inondations le long de la côte entre Sydney et Brisbane, ainsi que sur deux îles proches. On peut trouver tous les détails techniques et les cartes concernant ce séisme sur le site de l' U.S. Geological Survey (USGS).

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi