La Semaine du développement durable est une habitude prise depuis 2003 afin de sensibiliser les Français aux bons réflexes à adopter. © 2014 Ministère de l’Écologie, du développement durable et de l’Énergie

Planète

Semaine du développement durable : un appel pour consommer autrement

ActualitéClassé sous :développement durable , semaine du développement durable , consommer autrement

Depuis 2003, le ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie organise la Semaine du développement durable du 1er au 7 avril. Cette 12e édition est l'occasion de nous sensibiliser aux gestes à adopter pour consommer autrement et plus intelligemment.

Loin derrière nous maintenant l'époque où l'on pensait que notre planète était inépuisable. La révolution industrielle entamée au milieu du XIXe siècle a bouleversé notre façon de produire et donc de consommer les ressources, sans considérer pourtant les célèbres propos d'Antoine Lavoisier, qui savait un demi-siècle plus tôt que rien ne se créait ni ne se perdait, mais se transformait seulement. Ou s'accumulait.

La réalité chimique nous a rattrapés, et nous voici face à l'un des grands défis de notre temps : celui de réadapter les pratiques de consommation de chacun pour les placer en adéquation avec l'environnement afin de créer une société humaine pérenne. Les réserves d'énergies fossiles s'amenuisent, le climat se réchauffe et altère les écosystèmes : de ces constats est née la nécessité d'un développement durable.

Afin de sensibiliser la population française à ces problématiques, le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie consacre depuis 2003 la première semaine d'avril à une campagne de communication. Du 1er au 7 avril, nous entrons donc dans la Semaine du développement durable. Cette 12e édition a pour thème « consommer autrement ».

Différentes manifestations organisées partout en France permettront à chacun de comprendre comment faire pour consommer plus durablement. © Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, 2014

Une semaine pour apprendre à consommer intelligemment

Par l'intermédiaire de nombreuses animations organisées sur toute la France par des associations, des collectivités, des entreprises, des écoles ou des administrations, chacun sera amené à réfléchir à l'intérêt et aux meilleurs moyens pour changer ses pratiques et habitudes pour une société tournée vers l'avenir. Des exemples ? Préférer les produits de saison ou augmenter la durée de vie des biens de consommation. Souvent, il est possible de réparer ce qui est cassé ou d'échanger ce qui ne convient plus.

Nos poubelles débordent et la gestion des déchets devient une problématique importante. Mais là encore, il existe des solutions : l'économie circulaire, inspirée par les propos de Lavoisier. En choisissant bien les matériaux de production, respectueux de l'environnement et recyclables, on leur offre une seconde vie et on limite une nouvelle exploitation des ressources de la planète.

Futura-Sciences s'intéresse à ces thématiques et peut contribuer à transmettre le message à travers une liste de questions-réponses ou de dossiers consacrés.

Les QR consacrées au développement durable

Si la grande majorité des ménages français dispose d'un réfrigérateur, ceux-ci sont souvent mal utilisés, entraînant gaspillage de denrées nourricières et surconsommation d'énergie. Voici quelques conseils pour mieux utiliser son réfrigérateur.

 

10 à 15 % de la facture électrique d'un foyer est due à l'éclairage. Cela peut sembler peu, mais il est encore possible de réduire cette part de la consommation ! 

 

Que ce soit pour les particuliers, les entreprises ou les collectivités, l'entretien des espaces verts (jardins, parcs, bords de routes, etc.) produit une certaine quantité de déchets végétaux utiles.

 

Tout le monde possède un réfrigérateur, et nombreux sont ceux qui disposent aussi d'un congélateur. Fidèles compagnons des cuisines et des garde-manger, ces deux appareils finissent par tomber en panne. Que faire ?

 

Le lavage du linge représente 12 % de la consommation d'eau des Français et constitue une des sources de pollution des eaux douces. 

 

Le logo Point Vert apposé sur les emballages signifie que le producteur de l'emballage participe, comme il en est légalement obligé, à la valorisation des emballages.

 

Selon la Fondation Nicolas Hulot, un employé de bureau consomme en moyenne 80 kg de papier par an, soit un rejet de 25 kg équivalents CO2. Il est possible de réduire ce volume avec des gestes...

  

Les dossiers consacrés au développement durable

Voilà de bons réflexes à adopter et à faire partager ! Pour approfondir le sujet du développement durable, consultez également les dossiers dédiés de Futura-Sciences.

La gestion, le traitement et le recyclage des déchets découlent d'un constat : les volumes de déchets se sont multipliés depuis 1950, ainsi que leurs effets nocifs pour la santé, l'environnement et l'économie.

 

Le IIIe millénaire s'ouvre sur des défis écologiques sans précédent : réchauffement climatique, biodiversité en péril... Par nos choix de consommation, nous pouvons tous agir, sans bouleverser notre mode de vie et notre confort.

 

Si on s'intéresse à notre consommation effrénée d'énergies de toutes provenances et que l'on se pose la question de la survie de l'humanité à moyen terme, la seule alternative est un recours massif aux énergies renouvelables et une thésaurisation des restes d'énergies fossiles.

Cela vous intéressera aussi