A Amareleja, au sud du Portugal, une immense centrale photovoltaïque, étalée sur 250 hectares, fonctionne maintenant à plein régime, affichant une puissance maximale de plus de 46 MW.
Cela vous intéressera aussi

Généreusement inondé de soleilsoleil, le Portugal a commencé depuis quelques années à profiter de cette manne. Plusieurs centrales photovoltaïques ont vu le jour ou sont en projet, surtout dans la région d'Alentejo, dans le sud du pays.

C'est là qu'est installée la plus ambitieuse, près de la ville d'Amareleja, une zone particulièrement ensoleillée. Sur 250 hectares sont déployés 2.520 modules comportant chacun 104 panneaux photovoltaïques, soit 262.080 en tout. En pivotant sur leur axe, ces modules suivent la trajectoire du soleil durant la journée.

Sa constructionconstruction s'est achevée en février 2008 et, en mars, la centrale produisait ses premiers kilowatts-heures (kWh). La puissance installée était alors de 2,5 MWc (mégawatts crête).

Chacun de ces capteurs comprend 104 panneaux photovoltaïques et s'étalent sur 250 hectares. © Ville d'Amareleja

Chacun de ces capteurs comprend 104 panneaux photovoltaïques et s'étalent sur 250 hectares. © Ville d'Amareleja

Gros investissement sur les énergies renouvelables

Depuis le 23 décembre dernier, la centrale d'Amareleja fonctionne à plein régime. Sa puissance maximale (en plein soleil, donc) dépasse 46 MWc et l'installation pourra produire 93 millions de kWh par an. Elle devient la plus puissante centrale photovoltaïque du monde. A titre de comparaison, la plus grande centrale photovoltaïque française actuelle, celle de Narbonne, n'atteint que 7 MWc.

La production énergétique du Portugal dépend encore aujourd'hui pour beaucoup du pétrolepétrole et du charboncharbon, qui doivent être importés. Pour réduire la facture et pour répondre aux exigences européennes en matièrematière de respect du protocole de Kyotoprotocole de Kyoto, le pays avance à marche forcée vers les énergies renouvelablesénergies renouvelables et a lancé des expérimentations tous azimutsazimuts pour multiplier les sources : les barrages, le ventvent, la houlehoule et même la géothermiegéothermie.

Avec un ensoleillement qui peut atteindre les 3.000 heures par an dans le sud du pays, l'énergie solaire figure en bonne place. Le gouvernement actuel estime que les énergies renouvelables représenteront environ 45% de la production nationale en 2010.