Planète

Une centrale solaire pilote près de Bordeaux

ActualitéClassé sous :développement durable , Exosun , centrale solaire

-

Une centrale photovoltaïque de 100 kW vient d'être inaugurée à Martillac, en Gironde. Elle préfigure d'autres réalisations bien plus ambitieuses, conçues sur une technologie innovante et prometteuse : le suivi solaire.

L'installation de Martillac, vue du ciel. Crédit Exosun

Conçue, développée et installée par Exosun, une toute jeune PME de Martillac spécialisée dans l'énergie solaire, la nouvelle centrale est équipée de 126 suiveurs solaires (trackers, en mauvais franglais) sur support articulé selon deux axes cumulant une puissance de 100 kWc (kilowatts en crête) sur une superficie de 3.500 m². Chaque panneau est recouvert de 6 m² de modules photovoltaïques à technologie polycristalline, dont le rendement est accru de 30% en moyenne par rapport à un dispositif fixe.

Car là réside un des secrets (mais ce n'est pas le seul) de cette technologie, qui équipe déjà, sous différentes variantes, 25% des centrales solaires à haut rendement installées dans le monde. Le suivi automatique de la course de l'astre du jour permet au rayonnement solaire d'atteindre les capteurs sous un angle d'incidence constant de 90°, et d'en optimiser le rendement en permanence. Le résultat en vaut largement la peine puisqu'il permet d'accroître la quantité d'énergie restituée de 30% en moyenne, avec les conséquences économiques qu'on imagine aisément...

« L'énergie solaire va supplanter les autres énergies. C'est une énergie que l'on n'utilise pas assez, alors qu'elle est idéalement répartie et en quantité suffisante. Il faut savoir la capter mais et elle est inépuisable à l'échelle humaine », n'hésite pas à affirmer Frédéric Conchy, président d'Exosun. Mais il met aussi l'accent sur le retard accumulé par la France dans ce domaine, en comparaison des Etats-Unis, mais surtout des pays voisins. « La France n'a pas cru bon d'investir. Les Allemands, les Américains et les Espagnols, eux, ont créé une véritable filière industrielle ». Et d'asséner les chiffres : 45.000 emplois liés à l'énergie solaire en Allemagne, 2.500 en France...

Frédéric Conchy considère cette réalisation comme une vitrine technologique, une sorte de prélude à une deuxième installation beaucoup plus ambitieuse programmée pour courant 2009 dans les Landes, qui fournira une puissance de 2 mégawatts soit vingt fois plus qu'à Martillac.

Des plans d’avenir à foison

La jeune société Exosun, qui n'existe que depuis juin 2007 et occupe actuellement 16 employés, affirme ses ambitions de voir les industriels, mais aussi des associations de particuliers ou des régions entières se tourner vers cette énergie renouvelable inépuisable à l'échelle humaine. Associée à de nouvelles techniques qui concentrent la lumière, autre cheval de bataille de la firme, ces nouvelles méthodes vont jusqu'à doubler le rendement initial à partir de capteurs existants.

De vastes champs de capteurs solaires sont parfaitement concevables à l'image des parcs éoliens, avec l'avantage d'être plus compacts, faciles à installer, moins coûteux à entretenir et offrant une meilleure résistance au vent (qu'adviendrait-il d'un champ d'éoliennes soumis à des rafales de vent de 277 km/heure telles qu'en a connues la France en décembre 1999 ?).

En attendant, Exosun compte sur sa technologie innovante pour s'imposer sur le marché européen du solaire à hauteur de 10% d'ici 2010 (ce qui représenterait 13 mWc), et travaille actuellement sur de nouvelles technologies permettant, par exemple, d'obtenir à la fois de l'eau chaude et de l'électricité à partir d'une même source.

Cela vous intéressera aussi