Planète

En bref : la vague de froid d'Amérique du Nord vue par satellite

ActualitéClassé sous :climatologie , neige , vortex polaire

Une grande partie de l'est des États-Unis ainsi que le Canada ont éprouvé d'importantes vagues de froid ces dernières semaines. Une image produite par le satellite Terra le 19 février montre les immenses étendues du continent nord-américain touchées par la neige et des vents glacials. Plusieurs records de basses températures ont été battus. 

Suite à une nouvelle vague de froid, une grande partie de l’Amérique du Nord, allant du centre et du nord-est des États-Unis jusqu'au Québec, était sous la neige le 19 février 2015 comme en témoigne cette image prise par le satellite américain Terra. Téléchargez l’image en haute résolution sur le site de la Nasa. © Nasa, Goddard Modis Rapid Response Team

Cet hiver boréal 2014-2015 est autrement plus rigoureux dans une grande partie de l'Amérique du Nord que sur notre Vieux Continent. Plusieurs vagues de froid intense accompagnées d'une neige parfois abondante ont déjà déferlé sur le Canada, le centre-nord et le nord-est des États-Unis. En témoignent les images spectaculaires des chutes du Niagara gelées, celles de Boston et ses alentours débordants de neige ou de New York bordée de glace.

Vu de l'espace, le phénomène est d'autant plus impressionnant. La caméra Modis (Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer) du satellite Terra a ainsi capturé une splendide image le 19 février 2015 à 16 h 40 TU (17 h 40 en France métropolitaine). Dans son communiqué, la Nasa n'hésite pas à évoquer l'intérieur d'un congélateur pour qualifier ces grandes étendues blanchies par la neige. Une métaphore sans doute largement éprouvée par les populations de cette partie du monde qui subissent ces épisodes de froids extrêmes et sibériens à répétition depuis de nombreuses semaines.

« Il faisait moins de zéro dans de nombreuses régions, allant de l'Illinois jusqu'à l'ouest de la Virginie, au cours de la nuit du 19 février, annonçait le lendemain matin le centre de prévision météorologique de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration), de nombreux records de basses températures ont été battus. » En ce qui concerne les États-Unis, les relevés ont en effet indiqué que la température est descendue à - 17 °C à Baltimore, loin des normales saisonnières. À Richmond, dans le Kentucky, il a fait jusqu'à - 35,5 °C. À Louisville, plus grande ville de cet État, les thermomètres ont affiché - 21 °C (le précédent record était de - 17,8 °C). Non loin de là, en Caroline du Nord, il faisait - 13,8 °C à Charlotte (le précédent record datant de 1896 était de - 10,5 °C). Idem à Asheville, avec - 15,5 °C (- 12,2 °C en 1979). En Géorgie, les villes de Macon et Athens affichaient respectivement - 7,7 °C (- 6,1 °C en 1958) et - 10 °C (- 7,7 °C en 1958 et en 1928). Souhaitons-leur plus de douceur et un retour à la normal dans les prochains jours.

Cela vous intéressera aussi