Le volcanisme, dans la province de Wrangelia, serait responsable de l'extinction du Carnien. © Illustration, Margaret Weiner, UC Creative Services
Planète

Une nouvelle extinction de masse découverte aurait favorisé le règne des dinosaures

ActualitéClassé sous :Biodiversité , extinction de masse , Carnien

Lors de l'épisode pluvieux du Carnien, une extinction massive des espèces terrestre et marine a eu lieu. Ces changements, causés par le volcanisme, ont favorisé l'émergence d'autres, notamment les dinosaures.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Le cratère de Chicxulub, témoin de l’extinction des dinosaures  Il y a environ 65 millions d’années, près de la péninsule du Yucatán, au Mexique, une météorite de plus de 10 km de diamètre s’écrasa sur Terre formant le cratère de Chicxulub. Le choc, équivalent à environ un million de bombes atomiques, serait en partie responsable de l’extinction des dinosaures. Discovery Science revient sur cet événement en vidéo. 

Le Trias supérieur est une période mouvementée de l'histoire de la Terre et des êtres vivants, notamment dans son premier étage stratigraphique : le Carnien. À cette époque, le climat était marqué par un changement radical du cycle hydrologique. Pour faire simple, il pleuvait beaucoup et chaque épisode de pluie était séparé d'une période plus aride. Cette phase plus humide du climat du Carnien est appelée « épisode pluvial du Carnien » par les scientifiques qui estiment qu'elle a eu lieu entre 234 et 232 millions d'années avant notre ère.

La météo n'est pas le seul changement important qu'a connu cette époque. En effet, une publication parue dans Science Advances apporte des éléments nouveaux à propos d'une extinction de masse qui se serait déroulée durant l'épisode pluvial du Carnien.

Les cinq extinctions de masse les plus importantes connues dans l'histoire de la Terre : celle de l'Ordovicien, du Dévonien, du Permien, du Trias, du Crétacé. © D. Bonadonna, Muse, Trento

Disparition en cascade à la faveur des dinosaures

Cette étude, emmenée par l'université de Bristol en Angleterre, s'est penchée sur des données géochimiques tirées de fossiles de cette époque pour comprendre la crise qui s'est déroulée. Selon leur analyse, les vertébrés terrestres, et particulièrement certains taxons de tétrapodes, ont connu des taux d'extinction très importants. Il en va de même pour les espèces marines dont 33 % des genres ont disparu, selon l'étude. 

Cette extinction de masse a visiblement été provoquée par le volcanisme dans la province magmatique de Wrangelia à l'ouest du Canada actuel. Les éruptions ont connu un pic d'activité durant le Carnien, de grandes quantités de gaz à effet de serre ont été relâchées dans l'atmosphère, les océans se sont acidifiés et la température ainsi que l'intensité des épisodes pluvieux a augmenté.

Si cette extinction de masse a vu disparaître de nombreuses espèces, elle a évidemment permis l'émergence et l'expansion d'autres. Les forêts ont changé, avec la diversification et la multiplication des conifères. Les dinosaures, qui existaient déjà depuis 20 millions d'années, ont alors prospéré, tout comme les reptiles et les premiers mammifères. Sous l'océan, les coraux durs (les scléractiniaires) et les premières espèces de plancton modernes sont apparues à la suite de cet épisode.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !