Evarcha culcivora — ici en photo, faute de mieux, l’une de ses cousines, Evarcha arcuata — n’est pas comme toutes les araignées. Sa particularité, c’est d’aimer les moustiques. De les aimer à tous les repas. Et plus encore les moustiques femelles gorgés de sang. Une preuve qu’elles sont capables, avec leur tout petit cerveau, de prendre des décisions. Une preuve qu’elles ne sont pas si bêtes ! © lukjonis, Adobe Stock
Planète

Bêtes de science : que se passe-t-il dans la tête d’une araignée ?

ActualitéClassé sous :animaux , araignée , moustique

« Bêtes de science », c'est comme un recueil d'histoires. De belles histoires qui racontent le vivant dans toute sa fraîcheur. Mais aussi dans toute sa complexité. Une parenthèse pour s'émerveiller des trésors du monde. Pour ce nouvel épisode, tentons de nous immiscer dans les pensées d'une toute petite bête : une araignée sauteuse.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La « cape d'invisibilité » d'une petite araignée sauteuse d'Australie  Arasia mullion est une araignée sauteuse qui vit en Nouvelle-Galles du Sud, à l'est de l'Australie. Elle construit des cachettes à partir de sa toile et de débris de bois qui la rendent presque invisible quand elle se glisse dedans. Un comportement fascinant et inédit qui rend la cape d'invisibilité d'Harry Potter presque réelle. 

Quatre paires de pattes et généralement pas moins de huit yeux. Parfois grandes de plusieurs centimètres. Mais le plus souvent, d'à peine un petit millimètre. C'est l'araignée. Celle qui fait peur à tout le monde. Enfin, au moins à quelque 5 % de la population. Les vrais arachnophobes pour lesquels la peur devient panique.

Pour se débarrasser d'une telle phobie, lorsque la simple idée de croiser une araignée déclenche sueurs froides et accélération du rythme cardiaque, il faut envisager d'en passer par une thérapie dite cognitivo-comportementale. Mais, si face à une araignée, vous avez... simplement peur, il se dit que d'apprendre à les connaître peut largement aider à dépasser cette émotion. Savoir, par exemple, que les araignées sont de redoutables prédateurs. Oh, je vous vois venir. Des prédateurs, certes, mais la plupart du temps, sans danger pour les Hommes. Ce que les araignées chassent, ce sont des insectes. Ceux qui ravagent nos cultures. Ou tout simplement, les moustiques qui ont tendance à gâcher nos soirées d'été.

Deux espèces d'araignées, d'ailleurs, semblent tout particulièrement apprécier les moustiques. Elles vont jusqu'à snober les autres insectes qui s'offriraient à elles. Les chercheurs disent d'elles que ce sont des prédateurs hautement spécialisés. Parce que la première ne s'intéresse en fait qu'aux larves de moustiques cachées à l'intérieur du bambou. La seconde ne se nourrit quasiment que de moustiques femelles... gorgées de sang. Une manière, également, semble-t-il, pour cette drôle d'araignée -- qui est aussi attirée par l'odeur de nos chaussettes sales -- de se parer d'un parfum qui attire à elle de potentiels compagnons sexuels.

Des moustiques au ventre rouge

Le petit nom de cette araignée, c'est Evarcha culicivora. C'est une araignée sauteuse que l'on trouve autour du lac Victoria (Kenya et Ouganda). Elle ne mesure pas plus de cinq millimètres. Mais vous aurez compris pourquoi on la surnomme l'araignée vampire !

Des scientifiques ont passé des années à l'observer dans son milieu naturel. C'est ainsi qu'ils ont remarqué son penchant pour les moustiques. Et plus encore, pour les moustiques qui ont... un abdomen rouge vif. Pour nous, humains, c'est clairement le signe que le moustique en question vient de finir un savoureux repas de sang. Mais pour tenter de comprendre ce qui se joue dans la tête de ces araignées, les chercheurs ont imaginé une expérience.

Ils ont donné à boire à certains moustiques, une eau sucrée teintée de rouge. À d'autres, la même eau sucrée, teintée cette fois de gris. Les premiers en sont ressortis le ventre rouge. Les seconds, le ventre gris. Et sans hésiter, les araignées se sont mises à chasser ceux qui avaient bu l'eau rouge. Une manière de montrer que l'odeur des moustiques, donc, ne joue aucun rôle dans le choix alimentaire de ces minuscules vampires. Un pas de plus pour comprendre enfin comment les araignées peuvent fixer leur attention et prendre des décisions. Avec leur si petit cerveau et un système sensoriel radicalement différent du nôtre. Un pas de plus, peut-être pour montrer que les araignées... ne sont pas si bêtes !

Accessoirement -- ou pas tant que ça, en fait -- les efforts des chercheurs pour mieux comprendre ce qui se passe dans la tête des araignées dévoreuses de moustiques pourraient éclairer la lutte contre cet insecte porteur de maladies.

En ce moment, recevez le Mag Futura gratuitement en souscrivant à nos abonnements !

Saviez-vous que vous pouviez avoir accès à Futura sans publicités via nos abonnements ?
En ce moment, vous pouvez découvrir cet avantage avec notre offre spéciale : souscrivez à l'abonnement "Je participe à la vie de Futura" (pour une durée de 3 mois minimum) et recevez le Mag Futura chez vous* (d'une valeur de 19 €) ! 

*L'envoi du Mag Futura se fait après le troisième mois d'inscription.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !