Un moustique en train d'aspirer le sang d'un humain. © PixieMe, Fotolia

Planète

Comment les moustiques nous trouvent-ils ?

Question/RéponseClassé sous :biologie animale , comportement des moustiques , femelle moustique

Si vous pensiez encore que la lumière émise par vos lampes, ordinateurs et autres appareils était la raison pour laquelle les moustiques parvenaient à vous trouver, il est temps de faire le deuil de cette idée reçue et de regarder de plus près ce que nous dit la science.

Trois facteurs semblent guider les moustiques jusqu'à nous : les émissions de CO2, nos odeurs corporelles et la chaleur que nous dégageons. Ce petit insecte utilise, concomitamment ou indépendamment, une combinaison de signaux olfactifs, visuels et thermiques pour localiser ses victimes. Son mode opératoire a été démontré dans cette étude du California Institute of Technology (Caltech).

Les émissions de CO2

L'envol du moustique (femelle) est déterminé par une augmentation du taux de dioxyde de carbone dans l'air (dû à nos émissions et à celles des autres mammifères). C'est grâce à ce signal précis que le moustique se met en chasse afin de trouver une proie dans le but de pomper les nutriments nécessaires pour la ponte des œufs. 

Les œstrogènes 

La sécrétion d'œstrogènes pourrait également jouer un rôle dans le « choix » du moustique concernant la personne à piquer. Les femmes seraient plus sujettes aux piqûres au milieu de leur cycle menstruel et lorsqu'elles sont enceintes.

La transpiration et la température corporelle

Une transpiration abondante et une température corporelle élevée sont des signaux attractifs pour le moustique. Évitez donc les activités physiques intenses car l'humidité l'attire et vous pouvez avoir la certitude alors de constituer un repas de choix. À l'inverse, les personnes transpirant peu semblent moins sujettes aux piqûres.

Et nos propres odeurs

Des odeurs particulières propres à l'hôte ou la prise de certains médicaments ou compléments pouvant modifier légèrement l'odeur corporelle (stéroïdes, acides aminés) sont un indicateur phare du moustique pour savoir qui piquer comme le souligne ce groupe d'étude et de recherches en dermato-allergologie dans cet ouvrage. Il semble que nous ne puissions guère faire le poids face au moustique car l'être humain sécrète une vingtaine d'odeurs en mesure d'alerter l'odorat du moustique. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi