Une des missions de la sage-femme est de proposer des cours de préparation à l’accouchement ou des séances de yoga afin d’aider la maman dans les derniers moments de grossesse. © Newman Studio, Fotolia.

Santé

Sage-femme

MétierClassé sous :Travail , sage-femme , métier de sage-femme

Présente pendant toute la grossesse, la sage-femme est également responsable de l'accouchement et du suivi post-partum. Métier humain où la relation avec les parents et la confiance instaurée prend une grande place, il n'est malgré tout pas facile tous les jours face à certaines situations.
 

Assurant le suivi de la mère avant, pendant et après l'accouchement, la sage-femme tisse une relation de confiance forte avec la future maman, pour son bien-être et celui du bébé. Avant l'accouchement, la sage-femme suit l'évolution de la grossesse en réalisant divers examens de contrôle allant du diagnostic jusqu'à la naissance de l'enfant. Elle est là pour rassurer les futurs parents, dispenser des cours de préparation à l'accouchement et répondre à toutes leurs interrogations.

Pendant l'accouchement, si celui-ci est considéré comme sans risque, c'est alors la sage-femme qui est responsable de son déroulement, depuis la détection du début du travail jusqu'à la délivrance finale. Elle passe le relais au gynécologue-obstétricien ou au chirurgien en cas de complications. Après l'accouchement, la sage-femme prend en charge le nouveau-né en vérifiant qu'il est en bonne santé et en conseillant les parents sur les soins d'hygiène, l'allaitement, etc. Elle peut également assurer la visite post-natale, la rééducation du périnée ou encore le suivi gynécologique.

Les principales compétences et qualités à avoir

Le métier de sage-femme requiert de nombreuses qualités et compétences :

  • avoir une bonne condition physique et une bonne résistance nerveuse ;
  • être rigoureux, réactif et vigilant ;
  • savoir faire preuve de psychologie ;
  • être à l'écoute des parents ;
  • savoir rassurer, faire preuve d'empathie et de douceur ;
  • savoir garder son calme et son sang-froid.
La sage-femme assure le suivi médical auprès de la maman tout au long de la grossesse et vérifie le bon déroulement de celle-ci. © Beth Van Trees, Fotolia.

Les conditions de travail

Sage-femme s'exerce aussi bien en hôpital, clinique qu'en libéral. Les horaires de travail sont très étendus et des gardes de 12h sont régulièrement réalisées par les professionnels. Les sages-femmes travaillent de jour comme de nuit, les weekends et jours fériés compris.

Comment devenir sage-femme ?

Devenir sage-femme est possible après l'obtention du baccalauréat puis de 5 années d'études composées d'une première année commune aux études de santé (PACES), puis de 4 ans d'études afin d'obtenir le Diplôme d'Etat de sage-femme (après entrée sur concours dans une école de sages-femmes).

Le salaire d’une sage-femme

Une sage-femme débutante gagne environ 2000 euros bruts par mois dans le secteur public. En tant que libéral, son salaire peut atteindre les 2300 euros bruts mensuels. En fin de carrière, une sage-femme aura une rémunération d'environ 2800 euros bruts mensuels.

Les perspectives d’évolution d’une sage-femme

En passant des concours, en complétant leur formation ou par l'équivalence des diplômes, une sage-femme peut se reconvertir dans d'autres professions comme puéricultrice, directrice de centre PMI ou d'une maison maternelle, ostéopathe, professeure de sciences et techniques médico-sociales en lycée...

Entreprises qui emploient des sages-femmes

  • centre hospitalier ;
  • clinique ;
  • cabinet libéral.
     

Maman, être sage-femme c'est aimer le relationnel, la médecine et la psychologie. Je suis la grossesse des mamans depuis leur début jusqu'à l'arrivée du petit bout'chou. Je peux ou non pratiquer l'accouchement selon mon statut, salarié ou libéral. Examens gynécologiques, cours de préparation à l'accouchement, cours de sophrologie ou yoga, rééducation du périnée font partie des mes activités mais pas seulement.

J'ai également une grande part de relations humaine et psychologique avec les futurs parents. Comme Jenny Lee dans « Call the Midwife », je dois parfois gérer des situations difficiles...