Des plantes craignent le froid et le gel. © Jggrz, Pixabay, DP
Maison

Vrai / Faux : les plantes et poteries craignent-elles le gel ?

Question/RéponseClassé sous :Jardinage , jardin , gel

Sur votre balcon ou votre terrasse, des ennemis vont toujours risquer d'assaillir vos plantes si vous n'y prenez pas garde, comme le froid et le gel en hiver. Heureusement, des solutions existent pour éviter une telle situation.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Kézako : la photosynthèse, ou comment les plantes produisent de l'oxygène  Les humains et les animaux auraient bien du mal à survivre sans l’oxygène généré par les plantes. Ce gaz est le fruit d’une réaction chimique nommée photosynthèse, qui a lieu au cœur de ces végétaux. Unisciel et l’université de Lille 1 nous expliquent, au cours de cet épisode de Kézako, comment se déroule cette réaction. 

Dans les poteries et les jardinières, les végétaux disposent de peu de terre et leurs racines seront forcément toujours d'une longueur limitée, d'où un risque intensifié de souffrir du gel.

Vrai ou faux : faut-il mieux toujours rentrer vos plantes fragiles de décembre à début mars ?

Faux ! Vous allez pouvoir les laisser en plein air durant toute l'année, mais en prenant alors un certain nombre de précautions. Nul besoin de techniques sophistiquées, les petits moyens feront toujours l'affaire pour protéger vos plantes du froid ! Ainsi, une butte de 10 à 15 cm de terre, amassée au pied de vos sujets fragiles pourra suffire. Pour garantir un meilleur résultat à cette opération, ajoutez à la terre un mélange de tourbe, de paille et de feuilles mortes et fixez le tout par un filet de Nylon, afin d'assurer une protection contre le vent. Paillez également vos jardinières avec une couche épaisse d'au moins 3 à 5 cm de paille, d'écorces de pin, etc. Les fougères, des plantes très légères qui laissent circuler l'air et ne conservent pas l'humidité, isoleront correctement vos plantes à pailler. Piquez-en des tiges tout autour de vos sujets fragiles. Vous pourrez y ajouter des branches provenant de la taille de vos conifères (juniperus, thuyas, etc.).

Assurez-vous de bien protéger vos plantes pendant l'hiver. © Oldlarry, Pixabay, DP

Vrai ou faux : vos poteries de terre cuite doivent-elles rester sans protection contre le gel ?

Faux ! Les alternances de gel et de dégel pourraient les faire éclater. Si vous ne pouvez pas les rentrer à l'abri d'un local, protégez-les sur place. Si vous disposez d'un bac rectangulaire, doublez ses parois à l'aide de plaques isolantes en polystyrène, de cinq centimètres d'épaisseur. Maintenez en place ce système de protection à l'aide de ficelles. Mais vous ne pourrez pas agir de cette façon avec des poteries rondes. Entourez-les plutôt d'un cylindre de grillage, d'un diamètre deux fois plus grand que celui de votre contenant et d'une hauteur supérieure d'un quart. Il vous suffira alors de mettre à l'intérieur de la couronne ainsi constituée un paillis isolant (paille, feuilles mortes, etc.). Enfin, prenez toujours garde que vos bacs à réserve d'eau ne gèlent pas. Pour cela, percez leur fond à trois ou quatre endroits, de façon à laisser s'écouler l'eau en excès, quitte à les reboucher avec du mastic, dès le retour des beaux jours.

Vrai ou faux : doit-on protéger les arbustes d’orangerie contre le gel ?

Vrai ! De telles plantes, que vous cultivez dans des pots ou des bacs, comme par exemple le laurier-rose, auront bien du mal à résister au gel. Rentrez-les sans attendre dans un local qualifié « d'orangerie ». Si la température extérieure ne descend pas en dessous de O °C, il vous sera possible d'en ouvrir la porte, mais en la refermant à partir de 15 heures. Vous chaufferez cette pièce avec beaucoup de prudence, une température de quelques degrés trop élevée, pendant un petit nombre de jours, suffit pour que la végétation de vos sujets se développe prématurément.      

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !