Primevère. © Congerdesign, Pixabay, DP
Maison

Le gel au jardin peut-il nuire à vos futures floraisons ?

Question/RéponseClassé sous :Jardinage , hiver rigoureux , primevère
 

Le gel ne laisse aucun jardinier de glace ! Vous devez craindre qu'il fasse des ravages dans vos parcelles, mais il peut aussi leur rendre quelques services. Ne le redoutez donc pas...

Beaucoup de plantes vivaces ont besoin de plusieurs semaines de températures en dessous de zéro pour bien produire. Les graines de primevères et d'ancolies, par exemple, ne germent qu'après avoir été exposées au froid.

Le gel peut-il nuire aux futures floraisons ?

De nombreuses espèces florales peuvent quand même souffrir du gel en provoquant la mort des feuilles et des rameaux. Dans ce cas, il vaudra mieux éviter d'exposer trop tôt vos arbustes sensibles. Il vaudra mieux couvrir vos plantes délicates d'un voile de non-tissé, celui-ci pouvant alors atténuer les variations de température.

L'ancolie une jolie fleur qui ne craint pas le gel. © Cocoparisienne, Pixabay, DP

Le gel détériore-t-il la terre ?

Mieux qu'un croc ou qu'une motobineuse, le gel peut émietter les mottes de terre en les rendant souples et plus faciles à travailler. L'idéal sera de bêcher vos parcelles en tout début d'année. Si votre terre est lourde, vous serez surpris de remarquer sa qualité au printemps.

Est-il vrai que le gel peut détruire des parasites que vous redoutez ?

Quand l'hiver est doux et humide, dès le mois de mars, les pucerons envahiront vos rosiers et autres arbustes, avec alors quelques difficultés pour vous en débarrasser. Les limaces attaqueront aussi les jeunes pousses de vos légumes et autres plantes. Quelques semaines d'un froid vif pourront vous aider préventivement à éviter leurs méfaits. Vous pourrez alors utiliser le pouvoir assainissant du gel en bêchant au pied de vos arbres et arbustes infestés l'année dernière, bien sûr avant l'arrivée du gel. Frottez aussi les troncs à la brosse métallique pour mettre à nu les larves qui s'y cachent.

 

En savoir plus sur Michel Caron

Ingénieur agricole de formation il a pendant toute sa vie professionnelle, en tant que journaliste, collaboré à plusieurs hebdomadaires agricoles.

N'hésitez pas à acheter le livre : « 52 semaines au jardin »

 

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !