au sommaire


    Melon de Lunéville - Crédits : S.H.Lunéville

    Melon de Lunéville - Crédits : S.H.Lunéville

    Issu d'un croisement entre le « Noir des Carmes » et le « Prescott », tous deux appartenant à l'espèceespèce « cantaloup », le « MelonMelon de Lunéville » a une lointaine origine remontant à une sélection opérée par des moines italiens, au XVème siècle. Des témoignages écrits indiquent qu'il était cultivé au XVIIIème siècle dans les melonnières du château de Lunéville. Détrônée depuis par le melon de Cavaillon, plus facilement transportable, cette variété a fini par sombrer dans l'oubli.

    En 2007, le château de Lunéville a repris son visage historique, après l'incendie qui, en 2003, l'avait beaucoup endommagé. C'est alors que des passionnés d'histoire et de maraîchage ont retrouvé la trace du melon de lunéville, puis fait inscrire au catalogue officiel des variétés végétales.

    Ce melon est délicieux, à la chair orangée, au parfum délicat et dont le poids peut atteindre les 2 kgkg. Cette variété, tout à fait cultivable dans le Nord et l'Est de la France, réclame toutefois d'être cultivée dans une parcelle bien ensoleillée et à l'abri des dernières gelées de printemps, grâce à une conduite sous un tunnel en plastiqueplastique. Une association, « Excellence Lorraine, métiers d'art et gastronomie », le promotionne actuellement (www.excellencelorraine.fr ).

    Michel CaronMichel Caron