Maison

Le désherbant Roundup est-il à proscrire ?

Question/RéponseClassé sous :Jardinage , mauvaises herbes , roundup
Roundup

Certaines plantes vivaces comme le liseron, l'ortie, la ronce, le chiendent, etc., disposent de rhizomes pouvant se faufiler dans le sol très loin du pied-mère, pour former de nouveaux sujets. Le fait de couper ces racines quelque peu spéciales ne règle absolument pas leur destruction. Pour obtenir un résultat impeccable, il faudrait en fait utiliser un herbicide systémique capable d'être véhiculé par la sève au plus profond du système racinaire des végétaux à détruire. Un produit de ce type existe et donne des résultats surprenants. Il s'agit du glyphosate, commercialisé sous différents noms, dont le Roundup. Il est conseillé de l'appliquer sur le feuillage des plantes vivaces concernées, en prenant bien garde de ne pas en mettre sur des végétaux voisins, ce qui les ferait disparaître immanquablement. Ce désherbant est à utiliser obligatoirement au printemps ou en été, sauf pour combattre les ronces, contre lesquelles un traitement à sève descendante, c'est-à-dire en fin d'automne ou en début d'hiver, est préférable.

Mais une étude sur le Roundup de l'université de Caen, publiée dans Chemical Research in Toxicology fin décembre 2008, a mis en évidence une certaine nocivité de cet herbicide au niveau de cellules humaines (nécrose, asphyxie, dégradation de l'ADN), induite soit par lui, soit par un produit de sa dégradation, soit encore par un adjuvant qui facilite son incorporation par les plantes cibles. Le Roundup est par ailleurs lessivé jusque dans les sols et se retrouve dans les rivières et les eaux souterraines. C'est ainsi qu'au Danemark en 2003, il a été retrouvé à une concentration cinq fois supérieure à la norme, pour l'eau potable. Des études se poursuivent à ce sujet.

Cela vous intéressera aussi