Maison

Tenture murale et tissu tendu : deux types de pose

Dossier - Revêtement mural : faire le bon choix
DossierClassé sous :décoration , Maison , revêtement mural

-

La superficie du local, sa hauteur sous plafond et sa luminosité conditionnent le choix décoratif du revêtement mural. Voici un tour d'horizon des revêtements muraux afin de bien les choisir.

  
DossiersRevêtement mural : faire le bon choix
 

La pose de la tenture murale demande un savoir-faire précis. Cependant, depuis quelque temps, on a vu apparaître les tissus tendus, qui facilitent grandement la pose.

Comment poser une tenture murale ? © Anna Marynenko, Shutterstock

La pose traditionnelle de la tenture murale

La méthode traditionnelle de la pose de la tenture murale est un exercice long et minutieux. Sur tout support autre que le bois, on commence par fixer au mur, au mastic-colle de préférence (plus simple), un cadre en tasseaux pour y agrafer la tenture. Ceci implique au préalable des prises de mesures et une séance de sciage (suivie d'un bon dépoussiérage).

Une fois l'ossature en place, un molleton est agrafé dessus tous les 10 à 15 cm. Les professionnels préconisent souvent une matière composée d'un film microperforé sur ouate de coton, qui apporte un confort acoustique et thermique.

Le molleton isole le mur et donne à la tenture sa douceur si particulière. © www.confort-decor.ch
Mise en place provisoire du tissu, avant l’agrafage (par en dessous) des bords repliés et la mise en tension avec interposition de cartons à angléser. © www.confort-decor.ch

Le tissu, découpé avec une marge périphérique de 8 à 10 cm, se pose ensuite. Et là, ça se corse ! D'autant plus s'il est à motifs. Le jeu consiste, dans un premier temps, à l'agrafer lâchement pour le maintenir en position. Ensuite, il est tendu progressivement du centre du mur vers les côtés, avec interposition de baguettes à angléser en carton fort. La tension se fait d'abord dans le sens vertical, en agrafant tous les 2 cm en haut et en bas, puis transversalement en veillant à chaque fois à respecter le droit fil.

On imagine aisément ce que peut donner un tissu à carreaux, à rayures ou floral dont les motifs seraient mal alignés ou déformés par endroit... Les points singuliers (prises et interrupteurs, contournement de menuiseries) sont autant de difficultés à résoudre. Moralité, la tenture traditionnelle est un travail de professionnel, tout juste à la portée de bricoleurs aguerris.

Les systèmes de tissu tendu assurent des finitions invisibles et simplifient le contournement des appareillages électriques. © Decotex Sarl, www.plafond-tendu-france.fr

La pose du tissu tendu

En usage depuis une vingtaine d'années, la technique du « tissu tendu » propose des kits de pose comportant tous les accessoires nécessaires, y compris la surface de toile voulue. Des profilés spéciaux en plastique, à coller-visser, sont ainsi fournis en remplacement des tasseaux. Ils sont conçus pour pincer molleton et tissu, insérés successivement à l'aide de spatules spéciales (en inox).

La toile décorative se tend sans difficulté. Sa dépose est simple, la finition invisible : pas besoin de galons ou autre passementerie, comme c'est souvent le cas pour les tentures traditionnelles.

Profilé en plastique à double système de pince (molleton, tissu) et tension. Dimensions : largeur 41 x ép. 9 mm ; deux longueurs : 1,05 et 2,50 m (réf. 105 et 108). Existe en blanc ou noir. Proposé avec différents tissus : floqués, schintz fin, simili cuir, velours épais… Renseignements commerciaux auprès du fabricant. © www.swaldeco.com