La tornade de feu de couleur bleue découverte par des chercheurs en 2016 dévoile les secrets de sa structure. © Université du Maryland, capture d’écran YouTube
Sciences

Quatre types de flammes pour une tornade de feu bleue

ActualitéClassé sous :chimie , flamme , flamme bleue

-

Ce que les chercheurs appellent une tornade de feu bleue, c'est une petite flamme stable et tournante qu'ils espèrent pouvoir être utile, notamment, à lutter contre les marées noires. Aujourd'hui, ils nous en dévoilent la structure. Une structure incroyablement complexe.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Incroyables expériences de chimie : les flammes colorées  Les feux d’artifice. Leurs couleurs qui illuminent le ciel font briller les yeux de nos enfants. Et les nôtres, avouons-le. Derrière la magie, quelques réactions chimiques très simples. Les explications en vidéo de Maëlle Mosser, docteur en chimie à l’ENS de Lyon. 

En 2016, une tornade de feu bleue apparue lors d'une expérience de laboratoire avait surpris les scientifiques de l'université du Maryland (États-Unis). Très vite, l'une de ses caractéristiques, le fait qu'elle brûle sans formation de suie, avait fait espérer aux chercheurs qu'elle pourrait aider à nettoyer les déversements d'hydrocarbures. Aujourd'hui, des chercheurs de l'université du Maryland et de l'université du Texas (États-Unis) nous en disent plus sur sa structure, qualifiée d'incroyablement complexe.

Les physiciens distinguent habituellement deux types de flammes :

  • les flammes de diffusion qui doivent leur nom au fait que les réactifs - le combustible et l'oxygène - étant séparés, ils doivent venir au contact l'un de l'autre, ce qui limite la vitesse à laquelle le feu peut brûler ;
  • les flammes de prémélange pour lesquelles les réactifs sont mélangés avant de brûler.

Les flammes de prémélange se divisent encore en trois variétés : celles qui présentent un excès ou un déficit de carburant par rapport à la quantité d'oxygène ou celles pour lesquelles le mélange est, pour ainsi dire, parfait.

En 2016, des chercheurs de l’université du Maryland (États-Unis) ont été confrontés à une nouvelle forme de flamme, un tourbillon de feu de couleur bleue. © Université du Maryland, YouTube

Une structure incroyablement complexe

Pour comprendre, les chercheurs ont comparé leurs observations aux résultats de simulations informatiques. Ils en concluent que la base de la tornade de feu bleue est une flamme prémélangée riche. Au-dessus, une flamme de diffusion. Sur les côtés, une flamme prémélangée pauvre. Et là où ces trois flammes se rencontrent, enfin, une flamme stœchiométrique (mélange parfait).

Pour utiliser ce tourbillon de feu en réponse aux marées noires, cette étape d'élucidation de sa structure était indispensable. Désormais, les chercheurs vont pouvoir essayer de reproduire cette flamme bleue tout en contrôlant l'effet tornade qui peut s'avérer dangereux.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !