Les revêtements muraux donnent du caractère à une pièce mais ils en modifient également la vision. Voici un guide des pièges à éviter, avec des conseils adaptés.

Dans une pièce haute et étroite, un papier peint à motifs verticaux ne peut qu'accentuer l'impression visuelle. En revanche, des rythmes horizontaux contribuent à équilibrer les perspectives.

Attention à bien choisir le revêtement mural en fonction de la pièce. © Patryk Kosmider, Shutterstock
Attention à bien choisir le revêtement mural en fonction de la pièce. © Patryk Kosmider, Shutterstock

Autres cas de figure, une grande pièce sera visuellement plus intime avec des tonalités foncées, tandis qu'un local de faible superficie paraîtra plus grand avec des petits motifs, qui « repoussent » les murs.

Exemples types pour choisir son revêtement mural

  • Pièce haute et étroite : revêtement à motifs horizontaux qui atténuent l'effet visuel.
  • Pièce basse de plafond : privilégier les rayures verticales qui donnent une impression de hauteur.
  • Grande pièce : choisir des motifs aux tonalités sombres qui rendent le lieu plus intime.
  • Petite pièce : utiliser des petits motifs qui accroissent visuellement la perspective.
Si la pièce est haute et étroite, préférez un revêtement à motifs horizontaux.
Si la pièce est haute et étroite, préférez un revêtement à motifs horizontaux.
  • Pièce sombre : opter pour des teintes claires et unies.
  • Pièce haute et de grande superficie : poser en cimaisecimaise afin de séparer les mursmurs.
Si la pièce est haute et de grande superficie, posez le revêtement en cimaise.
Si la pièce est haute et de grande superficie, posez le revêtement en cimaise.

Parcourez maintenant les conseils pour une pose réussie, nous vous proposons ensuite un tour d'horizon des revêtements muraux, de tous types et pour tous les goûts !

Source dessins : Éparvier S.A.