Maison

La toile de verre, facile à vivre

Dossier - Revêtement mural : faire le bon choix
DossierClassé sous :décoration , Maison , revêtement mural

-

La superficie du local, sa hauteur sous plafond et sa luminosité conditionnent le choix décoratif du revêtement mural. Voici un tour d'horizon des revêtements muraux afin de bien les choisir.

  
DossiersRevêtement mural : faire le bon choix
 

Composée de fibres étirées à chaud puis tissées, la toile de verre a débuté sa carrière dans la rénovation de logements anciens. Appliquée sur des murs et plafonds à problème, elle dissimule les irrégularités et sa solidité permet de stabiliser les fissures, à condition que celles-ci soient dûment colmatées.

Il existe plusieurs sortes de toiles de verre. © AlexRoz, Shutterstock

Cache-misère techniquement efficace, la toile de verre, ce revêtement imputrescible n'est quand même pas un produit miracle et il ne peut bloquer les fentes structurelles. On distingue trois sortes de toiles de verre :

  • à peindre (en 2 couches) ;
  • prépeintes ;
  • colorées en usine (gammes décoratives).
Toile de verre à peindre de 160 g/m2. Classement au feu M0. Motif chevron ; en rouleau de 1 x 25 m (29,90 euros). © Castorama

Caractéristiques des toiles de verres

Au début, les toiles structurées (il y en a des fibreuses, sans relief) comportaient des motifs assez grossiers et d'un choix limité. Les mailles se sont affinées et les modèles diversifiés (chevron, crépi, losange, taloché...), gagnant ainsi leurs galons de matières à la fois techniques et décoratives. Les toiles de verre sont relativement lourdes (110 à + 200 g/m2), classées au feu M0 ou M1.

Toile de verre et voile de verre, quelle différence ?

Il convient de distinguer les toiles de verre des voiles de verre, aux fonctions similaires mais beaucoup plus légers (45 g/m2). Lisses, ces voiles ont avant tout une fonction de renfort : ils peuvent servir de sous-couche à un revêtement décoratif ou être peints. C'est alors la peinture d'intérieur qui crée le décor.

Un rouleau de voile de verre. © dema.be

La modernisation des toiles de verre : les toiles préencollées

On connaissait les toiles de verre sur molleton ou sous-couche mousse à absorption phonique (Rénov'Lisse de RL décor, Vinacoustic de Texdecor...). Il existe désormais des toiles à peindre préencollées (Easyglue de Saint-Gobain Technicals Fabrics, Skinglass de Seigneurie Gauthier...). Destinées en premier lieu à simplifier la tâche des professionnels et à leur faire gagner du temps, elles sont promises à un bel avenir auprès des particuliers.

Toutes qualités confondues, les revêtements en fibre de verre sont disponibles en 1 m de largeur courante et en rouleaux de 25 à 50 m de longueur. La pose s'effectue par encollage de la paroi, au moyen d'une colle spécifique. Les bons produits ne s'effilochent pas et épousent bien les angles, rentrants ou sortants.