L'arêtier désigne une ligne rampante se trouvant au point d'intersection saillant de deux pans de toiture. Sur cette photo des toits de Paris, on voit au premier plan un arêtier recouvert d'une bande métallique. © Dorian Bianco, Domaine public, Wikimedia Commons

Maison

Arêtier

DéfinitionClassé sous :Maison , charpente , pièce de bois

En charpente, l'arêtier est une pièce de bois moulée placée à l'intersection de deux combles formant un angle saillant et qui constitue l'ossature de l'arrête. Il forme l'encoignure sur laquelle viennent se rejoindre les panneaux de revêtements de l'intrados et de l'extrados au niveau du bord de fuite d'une pale ou d'un volet. Par extension, l'arêtier désigne la ligne rampante (droite ou courbe) que forment deux versants de toiture à leur croisement proéminent. 

Construction d'un arêtier

Lors de la construction d'une maison, l'arêtier peut recevoir des pannes (poutres de bois horizontales qui constituent la charpente). Dans ce cas-là, il est délardé, c'est-à-dire que l'on supprime les arêtes. Un deuxième cas se présente : l'arêtier peut recevoir un chevron d'arêtier, une pièce de bois sur laquelle sont fixées les lattes soutenant la couverture d'un bâtiment. Dans ce cas précis, c'est le chevron qui est délardé avant d'être posé sur la charpente. L'habillage de l'arêtier est formé d'approches et de contre-approches (ardoise ou tuile plate par exemple) et d'une couverture métallique (en zinc ou en plomb) qui permet l'étanchéité de l'ouvrage.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi