Des chercheurs de l’université de PennState (États-Unis) ont développé un matériau qui réduit drastiquement la quantité d’eau utile à nettoyer les toilettes. © DD Images, Adobe Stock
Maison

Toilettes : un revêtement glissant pour économiser de l’eau

ActualitéClassé sous :Bricolage , toilettes , chasse d'eau

-

Des quantités folles d'eau partent chaque jour dans nos toilettes. Pour mettre un terme à ce gâchis, des chercheurs proposent aujourd'hui de recouvrir nos cuvettes d'un revêtement extrêmement glissant. Une technique inspirée d'une plante carnivore !

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les toilettes, plus propres que votre bureau ?  Une étude américaine a tenté de déterminer si le degré de contamination des bureaux était inférieur à celui des toilettes des entreprises. La réponse est assez déconcertante, comme on le découvre au cours de cette vidéo proposée par Discovery Science. 

Six litres d'eau, c'est ce qui part dans vos toilettes à chaque fois que vous tirez la chasse. Chaque jour, on estime à plus de 140 milliards de litres la quantité d'eau ainsi utilisée. Une quantité d'autant plus colossale qu'aujourd'hui, des millions de personnes souffrent d'une pénurie d'eau. C'est pourquoi des chercheurs de l'université de PennState (États-Unis) se sont penchés sur la question.

Ils ont mis au point un revêtement qui peut être appliqué en spray sur les cuvettes de toilettes en céramique. L'opération se déroule en réalité en deux étapes. Par l'application préalable de polydiméthylsiloxane, du PDMS. « Lorsqu'il sèche, il forme des chaînes moléculaires qui ressemblent à des cheveux, mais avec un diamètre environ 1.000.000 fois plus petit », explique Wang. De quoi créer une surface très lisse qui adhère à la surface des toilettes.

Grâce au revêtement imaginé par les chercheurs de l’université de PennState (États-Unis), les gouttes glissent sur la surface de la cuvette (en haut) alors que sans ce traitement, elles y restent accrochées (en bas). © Jing Wang et Tak-Sing Wong, PennState
Idem concernant les matières fécales synthétiques. À gauche, avec revêtement. À droite, sans revêtement. Selon les chercheurs, le revêtement peut être appliqué et peut sécher en moins de 5 minutes. Il devrait être renouvelé toutes les 500 chasses d’eau. © Jing Wang et Tak-Sing Wong, PennState

Des toilettes plus sûres

Dans une seconde étape, une très fine couche de lubrifiant à base d'huile de silicone est pulvérisée autour de ces poils nanoscopiques. Et la surface devient alors extrêmement glissante. De quoi envisager d'éliminer les résidus -- tant liquides que solides -- de la cuvette avec seulement une fraction de l'eau précédemment nécessaire. Y compris 90 % des bactéries responsables de maladies infectieuses et d'odeurs désagréables.

La solution a été inspirée aux chercheurs par une plante carnivore -- la Sarracénie -- qui a développé une surface interne particulièrement glissante pour capturer ses proies. Elle pourrait même être employée dans les toilettes sans eau. Une solution largement employée dans le monde, là où l'eau manque à cet usage. Objectif : rendre leur utilisation plus sûre et prévenir ainsi l'apparition de maladies parfois mortelles, notamment pour les enfants.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !