Dans l'espace, l'utilisation de Robots fait partie du quotidien. Ils s'occupent du tout-venant et laissent aux humains le soin des tâches importantes. © phonlamaiphoto, Fotolia

Sciences

Le Cycle des Robots, Tome 2 : Un défilé de Robots

The Rest of the Robots
Isaac Asimov
LivreClassé sous :science-fiction , Asimov , Isaac asimov

Dans Un défilé de Robots, l'écrivain prolixe Isaac Asimov, excelle derechef dans le genre de la nouvelle. Le lecteur entre dans le roman par l'une ou l'autre de ces huit petites histoires. Elles sont autant de portes d'entrée pour aborder cette même problématique du rapport de l'Homme à la machine, avec des applications captivantes de ces « Lois de la robotique ».

Résumé du livre

Isaac Asimov - Le Cycle des Robots, Tome 2 : Un défilé de Robots

Les avancées de la robotique progressent à pas de géant. Après la colonisation spatiale, de nouveaux défis attendent l'U.S. Robots, la célèbre fabrique de machins pensantes. Servant maintenant dans à peu près n'importe quel domaine, les Robots font désormais partie de la vie courante dans l'espace : travailler dans l'excavation pour trouver des minéraux rares sur des astéroïdes ou des planètes inhabitables, servir d'émissaires politiques auprès d'entités extraterrestres, piloter de nouveaux prototypes d'engins spatiaux ou encore aider les chercheurs dans leurs fastidieux calculs. Mais il reste encore un terrain sur lequel les robots ont du mal à s'intégrer : la Terre.

L'U.S. Robots lance donc une audacieuse politique visant à accoutumer la population terrienne encore réfractaire à ses machines. Pour ce faire, de nouvelles campagnes sont lancées pour placer de nouveaux modèles de robots dans les foyers, les universités, et divers lieux publics afin de familiariser le tout venant à ces machines intimidantes mais si dociles. 

Mais malgré le zèle et les résultats quasi-miraculeux des robots dans les domaines où ils sont affectés, une vague de résistance à l'intégration des automates dans la société ne cesse de freiner leur acceptation officielle sur Terre. Les motivations sont diverses : peur instinctive de la nouveauté, appréhension face à ces effrayantes carcasses de métal, crainte qu'un jour un de ces robots devienne hors de contrôle, et bien sûr la terreur de se voir un jour remplacé dans son travail par un robot plus efficace. C'est là qu'intervient le Docteur Susan Calvin, Robopsychologue plus proche de ses machines que de sa propre espèce, dont le rôle est non seulement d'aider à l'intégration des robots dans la société, mais surtout à protéger ses chers anges de métal de la cruauté humaine.

Mythologie

  • Le cerveau positronique est l'organe le plus précieux du Robot. Machine à calculer formidable, il est fabriqué sur mesure pour chaque modèle de robot selon les spécifications de son modèle et de son emploi. Le cerveau positronique est imprégné dès sa fabrication des Trois lois de la robotique, garantissant la sécurité des humains pour lesquels le robot travaillera.
  • Les Trois lois de la robotique sont des dogmes profondément ancrés dans la programmation de chaque robot. Ces trois lois sont autant de chaînes retenant le robot de se retourner contre son créateur. Elles se présentent ainsi :
    • Première loi : un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, en restant passif, laisser cet être humain exposé au danger.
    • Seconde Loi : un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres entrent en contradiction avec la première loi.
    • Troisième loi : un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n'entre pas en contradiction avec la première ou la deuxième loi.
Humains et robots vivant ensemble, pour le plus grand confort de l'Homme. Telle est l'ambition de l'U.S Robots. © Evz, Fotolia

Analyse

La place du robot sur Terre

Ce deuxième volume du Cycle des Robots est lui aussi un recueil de nouvelles mettant en scène ses machines dans des situations mettant souvent à l'épreuve des lois de la robotique dans différents contextes. Les robots se trouvent constamment tiraillés entre leur devoir envers leurs maîtres humains et les paradoxes que ceux-ci engendrent parfois par leurs actions, mettant à mal la psyché fragile de la machine. Que faire quand sauver un humain peut faire du mal à d'autres humains ? Comment agir quand un humain s'apprête à commettre délibérément une action visant à se faire du mal ? Peut-on laisser un humain écrire ou dire quelque chose qui risque d'en blesser d'autres ? Et à ce moment-là, comment agir ? Autant de dilemmes qui font la vie d'un robot.

Il est intéressant de voir comment sont considérés les robots dans cet ouvrage. Vus comme des produits à vendre et à promouvoir par l'U.S. Robots, comme des monstres de fer par le commun des mortels, ou comme de savants outils pour ceux qui louent leurs services, ils sont pourtant doués de raison, et sont suffisamment sophistiqués pour faire preuve de jugements de valeurs, qu'ils soient moraux ou autres. La seule personne les considérant comme des êtres à part entière est Susan Calvin. Une question peut alors venir en tête du lecteur : à partir de quel stade de sophistication peut-on considérer une intelligence artificielle comme une personne douée d'une conscience ?

Une analyse de

Illustrateur, rédacteur