Sciences

Curiosity et sa découverte sur Mars ? RAS selon la Nasa...

ActualitéClassé sous :Astronomie , biologie , mars

Concernant l'énigmatique trouvaille faite par Curiosity sur Mars, on ne devait en savoir plus que lors du prochain colloque, du 3 au 7 décembre 2012. La Nasa vient d'annuler le suspens en démentant toute découverte « de nature à entrer dans les livres d'histoire ». Les instruments de Curiosity fonctionnent juste exceptionnellement bien, ce qui enthousiasme les chercheurs.

Une image d'artiste de Curiosity sur la surface de Mars. La Planète rouge contient-elle les secrets de l'apparition de la vie dans l'univers ? © Nasa

Il y a plus d'une semaine, on apprenait que l'un des responsables principaux de la mission martienne Curiosity, le géologue John P. Grotzinger, aurait déclaré à un journaliste être enthousiasmé par de mystérieuses mesures des résultats d'analyses d'échantillons du sol martien réalisées à l'aide de l'instrument Sam (Sample Analysis at Mars). Il ne pouvait encore en dire plus, attendant probablement des confirmations, mais il s'agissait d'une découverte « de nature à entrer dans les livres d'histoire »

Bien évidemment, une rumeur voulant que le rover ait pu découvrir des traces de l'existence de la vie sur Mars s'est immédiatement propagée.

Une partie du panorama obtenu avec les instruments de Curiosity sur Mars. © Nasa-JPL

Patrice Coll (Lisa) et Michel Cabane (Latmos), des membres importants de l'équipe française fortement impliquée dans Sam, ont rapidement réagi en déclarant : « Contrairement à ce que l'on peut lire dans certains médias, Sam ne peut pas trouver d'organisme vivant, puisque ce laboratoire analytique a pour mission de définir la composition chimique des échantillons qu'il analyse, que ce soient des échantillons de sol ou d'atmosphère. Bien évidemment, si Sam détecte ou identifie des composés organiques, il conviendra d'essayer de répondre à la question de leur(s) origine(s), et dans ce cas ce ne sera pas à Sam seul de répondre à cette question mais à l'ensemble des instruments de MSL qui en croisant leurs résultats permettront de mieux comprendre cette origine, qu'elle soit biologique ou autre... En résumé l'investigation de Mars avec Sam commence à peine ».


Grâce aux rovers Spirit et Opportunity et surtout les sondes en orbite Mars Express et MRO, on a confirmé que de l'eau a coulé sur Mars et que des océans y ont existé. On sait désormais où de futures missions robotisées ou humaines devront chercher des traces éventuelles d'une vie, fut-elle sous forme de fossiles. © Insu, Dailymotion

Curiosity : un trop plein d'enthousiasme ?

Le porte-parole du JPL, Guy Webster, avait emboîté le pas en commentant les propos de John Grotzinger au journaliste de la radio publique NPR en ces termes : « Concernant sa remarque sur les livres d'histoire, la mission dans son ensemble est de nature à entrer dans les livres d'histoire... il n'y a rien de spécifique à venir qui soit bouleversant. John était ravi de la qualité des analyses sur les échantillons en provenance du robot alors qu'un journaliste était dans son bureau. Il a par le passé déjà été enthousiasmé par de précédents résultats, et il le sera de nouveau à l'avenir ».

En exclusivité : ce que Curiosity a vu et que la Nasa ne veut pas que l'on sache ! © DR

À moins que la vérité ne soit ailleurs, la Nasa vient de doucher froidement ceux qui espéraient qu'au moins des indices d'une apparition de la vie sur Mars dans un passé reculé, aient été trouvés par Sam. Dans un communiqué en ligne sur son site depuis hier, on peut lire les déclarations suivantes : « Les rumeurs et spéculations selon lesquelles une découverte majeure aurait été faite dans le cadre de la mission Curiosity qui en est à ses débuts sont erronées. À ce stade de la mission les instruments du robot n'ont fourni aucune preuve de la présence de matière organique martienne ».

Pour des traces de méthane ou des acides aminés, il va falloir continuer à chercher...