Sciences

Durée

DéfinitionClassé sous :physique , durée , temps

Par Nathalie Mayer, Futura

 
Les phénomènes périodiques artificiels permettent de mesurer des durées. Ici, la plus ancienne montre connue. © Walters Art Museum, Wikipedia, CC by-sa 3.0

La durée caractérise un intervalle de temps pendant lequel a lieu un phénomène. Son évaluation peut-être subjective. Une heure passée chez le dentiste semble toujours durer plus longtemps qu'une heure passée au spa ! Dans le domaine des sciences dures, toutefois, elle peut être mesurée plus objectivement grâce à divers instruments. Ainsi, la seconde, unité officielle de mesure du temps, est la durée de 9.192.631.770 périodes de radiation correspondant à la transition entre les deux niveaux hyperfins de l'état fondamental de l'atome de césium 133.

Des durées dans tous les domaines

En chimie, par exemple, l'introduction dans un milieu réactionnel d'un catalyseur peut modifier la durée d'une réaction. En physique, on appelle période radioactive, la durée nécessaire à ce que la moitié des noyaux radioactifs d'une source se désintègrent. En climatologie, les périodes glaciaires désignent une durée pendant laquelle les températures de l'hémisphère nord descendent, provoquant une expansion des glaciers aux hautes latitudes.

Mesure des durées

Ce sont tout d'abord les phénomènes périodiques naturels (succession des jours, des saisons, etc.) qui ont permis de mesurer des durées. Puis, la mise en œuvre de phénomènes périodiques artificiels (horloges, montres, etc.) a permis de mesurer des durées de plus en plus courtes.

À voir aussi : 
      Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.