Les allergies saisonnières sont liées aux pollens, surtout présents au printemps et en été. © djoronimo, Fotolia

Santé

Allergie au pollen : 10 plantes à éviter

ActualitéClassé sous :Allergies , allergies saisonnières , rhume des foins

Les allergies saisonnières sont de retour. De l'ambroisie aux graminées en passant par de nombreux arbres courants présents dans nos forêts et jardins, voici 10 plantes à éviter si vous êtes sujet aux allergies.

  • Les allergies saisonnières provoquent des rhinites et des conjonctivites.
  • Près de 30 % des adultes seraient concernés par ces allergies.
  • Les principaux pollens incriminés sont ceux de l'ambroisie, des graminées et de certains arbres.

Le « rhume des foins » bat son plein en ce mois de mai avec les pollens de graminées, très présents en cette période. Il se manifeste chez les personnes sensibles par des rhinites, conjonctivites... Près de 30 % des adultes seraient concernés en France, d'après le ministère de la Santé. Si vous êtes sensible au pollen, pensez à aérer votre logement et évitez les activités en plein air en période de pollinisation.

Voici dix plantes qui produisent des pollens particulièrement redoutés des allergiques.

L’ambroisie

L'ambroisie à feuille d'armoise (Ambrosia artemisiifolia) est une plante de la famille des composées, ou astéracées, qui se développe sur les terrains vagues. Elle peut atteindre un mètre de haut. Provenant d'Amérique du Nord, cette plante envahissante est disséminée par l'Homme (souliers, engins de chantier...). Très présente dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, elle est particulièrement allergisante : 6 à 12 % de la population serait sensible à ses pollens. Les symptômes rappellent ceux du rhume des foins, mais cette allergie se manifeste plus tard dans l'année : à partir de mi-août et jusqu'en septembre-octobre.

L'ambroisie est parfois confondue avec l'armoise, qui fait elle aussi partie de la famille des composées. Les pollens d'armoise provoquent eux aussi des allergies.

L'ambroisie à feuille d'armoise est une plante particulièrement allergisante. © Père Igor, Wikipédia, CC by-sa 3.0

Les graminées

Les graminées, ou poacées, se trouvent le long des routes, dans les prairies, les forêts... Elles comptent de nombreuses espèces : les fétuques, les ray-grass, l'ivraie, les bromes, le blé, le seigle, l'orge, l'avoine, les houlques, les fléoles, le millet, etc. Si vous êtes allergique aux graminées, évitez de tondre la pelouse ou d'être à proximité du jardinier qui tond ! Les pollens de graminées sont surtout présents entre mai et juillet.

Le bouleau

Le bouleau est un arbre dont le tronc présente une écorce blanche caractéristique. Les pollens de bouleau sont particulièrement redoutés des allergiques au printemps. La production de pollens de bouleau démarre en mars-avril. Le bouleau fait partie de la famille des bétulacées, tout comme l'aulne, le noisetier et le charme.

Les pollens de bouleau et des autres arbres de la famille des bétulacées sont très allergènes. © IreneuszB, Fotolia

Trois autres bétulacées : aulne, noisetier, charme

Aulne, noisetier, charme sont aussi à éviter. Il n'est pas rare d'être allergique à la fois au pollen de bouleau et d'aulne par exemple. L'aulne est un arbre souvent présent en milieu humide, le long des cours d'eau ou des étangs. Les pollens de noisetier et d'aulne apparaissent dès l'hiver (février). Le charme est un arbre forestier qui est souvent utilisé en haies dans les jardins (charmilles).

Le cyprès

Le cyprès est un arbre qui apprécie le climat méditerranéen et les sols secs. Plusieurs espèces de cyprès produisent des pollens allergisants : le cyprès bleu Cupressus arizonica, le cyprès vert Cupressus sempervirens. Les pollens du cyprès bleu apparaissent en début d'année, avant ceux du cyprès vert.

Le cyprès vert (Cupressus sempervirens) est un arbre allergisant. © Wikipédia, CC by-sa 2.5

Le chêne

Le chêne, roi des forêts, produit lui aussi des pollens qui peuvent être source d'allergies. Il en existe de nombreuses espèces, dont le chêne pédonculé (Quercus robur) et le chêne pubescent (Quercus pubescens). Sa floraison a lieu en avril.

Le frêne

Le frêne commun produit de grandes quantités de pollens, durant la même période que le bouleau. Des réactions croisées sont possibles avec les pollens d'olivier.

L’olivier

Le pollen d'olivier est un allergène important en région méditerranéenne.

Palynologie : reconstituer le paysage d’une époque grâce au pollen  La palynologie consiste en l’étude des spores et du pollen. Sur un site de fouilles archéologiques, elle permet de reconstituer l’environnement et le paysage d’une époque donnée afin d’en comprendre l’impact sur les anciennes civilisations. L’Inrap nous en dit plus durant ce court reportage.