Fraxinus excelsior. © DR

Planète

Frêne commun

DéfinitionClassé sous :botanique , arbre , frêne

Le frêne commun est l'un des plus grands arbres de nos forêts. Sa taille peut atteindre 40 mètres et son tronc présenter jusque 1 mètre de diamètre. Sa croissance est rapide.

Le frêne commun. © DR

Appellations

Le frêne commun (Fraxinus excelsior), de la famille des oléacées, est également appelé « grand frêne » et « gaïac des Allemands ». Son nom vient du grec « phraxis », qui signifie « haie » et du latin « fraxinus », un mot qui se traduit par « foudre », car isolé, cet arbre attirerait la foudre.

Description botanique

Le port du frêne commun est élancé. Son houppier est ample, mais toujours assez clair alors qu'en forêt, il est étroit et allongé. Cette espèce présente des branches ascendantes, une cime irrégulière et un feuillage peu dense. Son écorce est lisse, gris pâle et se fissurant au bout d'une trentaine d'années. Ses feuilles caduques naissent de bourgeons noirs caractéristiques, que l'on voit bien en hiver. Elles sont opposées et composées, disposant de 7 à 13 folioles dentées et glabres. Le frêne commun fleurit au bout de 30 à 40 ans, donnant alors, de mars à mai selon les régions, de petites fleurs jaune verdâtre, groupées en panicules d'abord dressées puis pendantes, qui apparaissent avant les feuilles. Ces fleurs sont hermaphrodites. La floraison a lieu de mars à mai suivant les régions. Ses fruits sont des samares plates, de 5 centimètres, pétiolées, groupées en touffes de 10 à 20 et qui restent sur l'arbre en hiver.

Fraxinus excelsior. © isaisons

Origines

On rencontre cette espèce dans toute l'Europe, sauf dans les régions méditerranéennes et au-dessus de 1.500 mètres en montagne.

Exigences culturales

Cette espèce demande une pluviométrie bien répartie sur l'année. Elle apprécie l'humidité atmosphérique et craint les gelées printanières. Il lui faut aussi un sol riche, neutre ou peu acide.

Utilisation

Le bois du frêne, d'un blanc légèrement rosé, présente les mêmes qualités que le chêne, en étant toutefois moins résistant et moins durable. On l'utilise surtout en ébénisterie. Autrefois, on pensait que le frêne écartait les serpents et que son voisinage pouvait être bénéfique pour soigner les impuissants ! Dans certaines régions, on prépare une boisson rafraîchissante avec ses feuilles, la « frênette ».

Auteur : Michel Caron