Comment investir en bourse depuis un téléphone ? © Firmbee.com, Unsplash
Tech

Investir en bourse depuis votre smartphone, comment faire ?

Question/RéponseClassé sous :technologie , Finances , investir en bourse
 

Démocratiser l'investissement et l'ouvrir aux non initiés, c'est l'un des objectifs des sites de trading. Mais la spéculation en bourse s'est progressivement ouverte à d'autres devises et est désormais accessible à même notre poche, via nos smartphones. Comment investir en bourse depuis un téléphone ? Quels sont les risques ? Que dit la règlementation ?

Cela vous intéressera aussi

Promesse de gains rapides, démarchages, publicités... Aujourd'hui le trading touche de plus en plus de particuliers et les consommateurs sont invités à investir leur capital dans le but d'augmenter leurs revenus. Mais certaines pratiques entrainent des litiges et des pertes d'argent considérables

Quelles est la réglementation sur l'investissement en bourse en ligne ?

Déterminer à quel intermédiaire financier confier une partie de son capital pour l'investir en bourse peut être une tâche stressante. Alors pour rassurer les potentiels investisseurs, l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) a justement listé quelques vérifications à effectuer avant d'investir auprès d'un courtier boursier.

  • Première chose : s'assurer que l'entreprise est enregistrée en tant que « prestataire de services d'investissement » ou alors entreprise d'investissement. Vous pouvez notamment utiliser le registre de Regafi. L'objectif ici est de vous garantir un recours auprès du régulateur (français ou européen) en cas de litige.
  • Par ailleurs, sachez que, quoi qu'il arrive, les titres que vous détenez sont votre propriétés même s'ils sont conservés par un intermédiaire (courtier en ligne par exemple). Cela signifie qu'en cas de faillite, c'est le Fonds de garantie des dépôts et de résolution qui vous indemnise à hauteur maximale de 70.000 €.

Les applications qui ont le vent en poupe

Avec des frais bas et des offres compétitives pour attirer une clientèle qui cherche à limiter les risques, les applications de trading proposent un dispositif plus ludique pour comprendre les intérêts de l'investissement boursier.

  • Trade Republic offre la possibilité de se positionner sur les principales places boursières en Amérique, en Europe et même en Asie.
  • eToro est spécialisé dans le trading social avec la possibilité de « copier » les stratégies d'investissement d'initiés pour espérer bénéficier de leur expertise.
  • Bux Zéro propose des tarifs réduits (voire nuls !) mais avec une quantité d'actions assez restreinte.
  • Degiro a obtenu plus de 80 récompenses internationales dans le monde de la bourse en ligne.
Démocratiser l’investissement et l’ouvrir aux non initiés est l’un des objectifs des sites de trading. © Austin Distel, Unsplash

Qu'appelle-t-on par « néo-courtiers » ?

De la même manière que les néo-banques, les néo-courtiers assurent des services dématérialisés qui sont accessibles sur n'importe quel appareil à condition d'avoir un accès à internet.

L'ergonomie est pensée pour répondre aux attentes d'un public de mobinautes et leur but est de cibler les jeunes principalement. D'ailleurs, dans un de ses rapports publiés en 2021, l'AMF expliquait que de plus en plus de particuliers se lancent dans le trading et ce sont davantage les jeunes (avec une moyenne d'âge de 36 ans) qui confiaient leurs investissements à des néo-courtiers.

Quelles sont les dérives d'un investissement en bourse depuis son smartphone ?

La possibilité de passer des ordres 24 heures sur 24 peut devenir addictive, au même titre que les jeux d'argent. L'une des principaux problématiques du trading sur téléphone est de négliger le risque de perte de capital. Car, même sur smartphone et avec des néobrokers qui facilitent les transactions, les enjeux de l'investissement en bourse restent les mêmes et rien ne garantit des rendements.

L'effet de « gamification » qui permet parfois d'obtenir des bonus à condition d'investir de façon régulière ou de coquettes sommes pourraient également entrainer une perte importante d'argent en cas de mauvais placement.

Enfin, l'investissement boursier via smartphone facilite les transactions, toutefois l'AMF préconise de rester prudent quant à l'actualité financière et de se forger une culture boursière. En effet, mieux vaut se méfier des recommandations d'investissement diffusées via les réseaux sociaux par exemple par des influenceurs ou des personnes qui ne sont pas habilitées à fournir des conseils en investissement. Le risque est de prendre des décisions fondées sur les conseils informels et de ne pas suivre une stratégie fiable sur le long terme.

Article réalisé en partenariat avec Café de la Bourse

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !