Comme tout placement, la prudence est de mise et il est conseillé de diversifier son portefeuille d'obligations pour éviter les déconvenues. © ngad, Adobe Stock

Maison

Comment se créer des revenus complémentaires avec les obligations ?

Question/RéponseClassé sous :Finances , investisseurs , investisseurs institutionnels

Une obligation est un titre de créance négociable. Ces titres sont émis par l'État ou par une entreprise privée afin d'emprunter des fonds sur les marchés financiers. Le prêteur va alors percevoir des coupons soit tous les ans, soit à l'échéance du contrat. Les obligations sont cotées en bourse et les investisseurs peuvent acheter et vendre à tout moment. Avec les obligations, il est donc possible de se créer des revenus complémentaires ou bien de se créer un patrimoine dans le temps. Il faut néanmoins faire attention car cet investissement comporte des risques à ne pas négliger.

Par définition, une obligation est un titre de créance négociable. Ces titres sont émis par l'État (les OAT : Obligations Assimilables du Trésor) ou par une entreprise privée afin d'emprunter des fonds. Souscrire à une obligation donne le droit, en contrepartie, de percevoir des intérêts appelés « coupons » avant d'être intégralement rembourser au terme du contrat. Pendant leur durée de vie, allant de quelques mois à plusieurs années, les obligations sont cotées sur les marchés financiers, les investisseurs peuvent alors vendre ou acheter à tout moment avant même l'échéance prévue. 

La valeur d’une obligation

La valeur de l'obligation se calcule selon le revenu qu'elle génère : plus le rendement est important, plus le court est élevé.

La cotation prend en compte plusieurs valeurs :

  • l'évolution de la valeur nominale de l'obligation (valeur comptable initialement prêtée) ;
  • la valeur du coupon couru.

Par exemple : une obligation avec comme valeur nominale 500 et une cote de 110 vaut 550 euros (500 x 1.1 = 550).

  • À savoir : une obligation avec une cote de 98 % signifie que son prix actuel a diminué par rapport à sa valeur nominale.

Taux fixe et taux variable

Le versement des intérêts (coupon) peut varier. En effet, ils peuvent être versés régulièrement (ex : tous les ans) ou seulement au moment de la maturité du contrat. Les obligations sont plus généralement à taux fixe mais certaines sont émises à taux variable, comme pour certains emprunts d'État où le taux varie selon l'évolution des taux du marché.

Les obligations indexées ont un taux qui varie en fonction de plusieurs indicateurs : l'inflation, le cours du pétrole, de l'or etc.

Les obligations dites à « coupon zéro » ne génèrent pas d'intérêt pendant leur durée de vie. C'est seulement à l'échéance de l'emprunt qu'a lieu le versement de la totalité du montant des coupons et du capital initial.

Vendre et acheter des obligations

Pour acheter ou vendre des obligations, il est possible de passer un ordre d'achat auprès d'un intermédiaire financier en indiquant à la société combien vous souhaitez acheter ou vendre d'obligations. De plus, l'investisseur a la possibilité d'investir dans des obligations à travers des fonds et Sicav (compte-tiers, assurance vie en unité de compte, PEE, PERCO).

  • À savoir : certaines obligations ont la possibilité d'être échangées contre des actions dans l'entreprise émettrice.

Attention

Si l'émetteur est défaillant, il est possible de perdre une partie ou la totalité du capital investi initialement. Pour plus de sécurité, il est recommandé de varier ses placements en diversifiant son portefeuille.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi