La navigation privée est sujette à beaucoup d'idées reçues. © Google
Tech

La navigation privée est-elle sûre ?

Question/RéponseClassé sous :cybersécurité , Internet , navigateurs

Au cours des dernières années, la plupart des navigateurs Internet ont ajouté un mode de navigation privée visant à protéger la vie des utilisateurs. Caractérisés par des thèmes de couleur sombre et des icônes de personnages masqués, ces modes peuvent donner à l'utilisateur l'impression qu'il navigue de manière anonyme.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Comment fonctionne Internet ?  Un peu, beaucoup, quotidiennement… Nous sommes de plus en plus nombreux à bénéficier d’un accès Internet et nous y passons toujours davantage de temps. Mais savons-nous comment cela marche, au fond ? C’est grâce à Internet que vous pouvez profiter de cet épisode de Kézako, dans lequel Unisciel et l’université de Lille 1 nous expliquent le fonctionnement d’Internet. 

Des chercheurs de l'université de Chicago et de l'université Leibniz de Hanovre ont constaté que de nombreux utilisateurs pensent que la navigation privée les protège contre les logiciels malveillants, la publicité, les scripts de suivi et la surveillance par les fournisseurs d'accès à Internet. Rien n'est plus faux. Voici ce que fait et ne fait pas la navigation privée.

La navigation privée protège des cookies tiers

Les cookies, ces données stockées sur votre appareil qui permettent aux sites Web de garder la trace des informations de l'utilisateur, vous permettent de rester connecté à vos comptes en ligne malgré la fermeture de l'onglet ou du navigateur. Pour certains sites web, les cookies gardent également la trace des paramètres que vous configurez, tels que la langue, la mise en page et les thèmes. La navigation privée est conçue pour éviter de conserver des traces de votre session de navigation sur votre ordinateur. Ainsi, lorsque vous ouvrez une fenêtre privée, les cookies de votre fenêtre de navigation principale ne sont pas transférés. Et lorsque vous fermez la fenêtre de navigation privée, tous les cookies générés pendant votre session sont détruits.

En théorie, sans cookies, les sites web ne peuvent pas vous identifier. L'ouverture d'une nouvelle fenêtre de navigation privée devrait donc vous faire apparaître sur Internet comme un nouvel utilisateur. En pratique, cependant, les sites web peuvent toujours découvrir votre identité en corrélant d'autres informations, telles que votre adresse IP, les types d'appareils et les habitudes de navigation (heure de la journée, pages visitées, etc.). La navigation privée ne dissimule aucune de ces données. Les grandes entreprises technologiques telles que Facebook et Google disposent de nombreuses informations sur les utilisateurs et, en reliant les points, elles peuvent vous identifier, même si vous ne vous êtes pas connecté à votre compte.

Lorsque vous fermez une fenêtre de navigation privée, votre historique de navigation, vos mots de passe enregistrés et le contenu que vous saisissez dans les champs de texte (noms d'utilisateur, numéros de téléphone, etc.) pour cette fenêtre sont effacés. Cela signifie que la prochaine personne qui s'installera devant votre ordinateur et lancera le navigateur ne pourra pas savoir quels sites web vous avez visités pendant votre session de navigation privée. Mais si vous ajoutez un signet à une page lorsque vous êtes en mode de navigation privée, il sera ajouté aux signets de votre page de navigation normale et sera visible par tous. Notez également que les fichiers que vous téléchargez sur votre ordinateur pendant la navigation privée ne seront pas supprimés lorsque vous fermez la fenêtre.

La navigation privée est une fonction que vous pouvez activer sur votre navigateur web, mais vous protège-t-elle vraiment ? © Futura-Sciences

Votre fournisseur d'accès Internet peut voir ce que vous faites en navigation privée 

Il s'agit d'un domaine dans lequel la navigation privée ne vous protège pas du tout. Votre FAI, l'administrateur réseau de votre entreprise ou de votre école et les organismes publics seront en mesure de suivre vos habitudes de navigation, quel que soit le mode de navigation que vous utilisez.

En tant que passerelle vers l'internet, les FAI et les administrateurs de réseau contrôlent votre trafic au niveau du réseau et peuvent suivre les sites web que vous visitez, que vous soyez en mode de navigation normale ou privée. De nombreux FAI partagent ce type d'informations avec des agences de publicité qui, à leur tour, utilisent ces données pour vous proposer des publicités pertinentes.

Pour dissimuler votre trafic Internet à la surveillance et au contrôle, vous pouvez utiliser un réseau privé virtuel (VPN). Les VPN chiffrent le trafic Internet et le font transiter par un serveur tiers, qui le dirige ensuite vers sa destination. Votre FAI saura que vous utilisez un VPN, mais il ne sera pas en mesure de savoir quels sites web vous visitez.

Bien que les VPN vous protègent contre l'espionnage des FAI, la plupart collectent vos informations et sont susceptibles de souffrir de failles de sécurité. Pour une confidentialité absolue, utilisez le navigateur Tor. Tor chiffre votre trafic et le fait rebondir sur plusieurs ordinateurs, appelés nœuds Tor, avant d'atteindre sa destination. Aucun des nœuds Tor ne dispose d'informations complètes sur la source et la destination de votre trafic Internet et ne peut vous espionner. Tor est plus privé que les VPN, mais il est aussi plus lent.

La navigation privée ne protège pas des malwares

Mais la plupart des logiciels malveillants causent des dommages après leur installation sur votre ordinateur, et les sites web malveillants vous causent des dommages quel que soit votre mode de navigation. Par exemple, si vous ouvrez un e-mail de phishing et téléchargez une pièce jointe infectée par un logiciel malveillant alors que vous naviguez en mode privé, vous ne serez pas protégé (par votre mode de navigation). De même, la navigation privée ne vous protégera pas contre les logiciels malveillants déjà installés sur votre ordinateur : un enregistreur de frappe, par exemple, qui surveille silencieusement vos frappes au clavier et les envoie au serveur d'un pirate. Pour vous protéger contre les logiciels malveillants, vous aurez besoin d'un antivirus.

Les extensions malveillantes, c'est-à-dire les fonctions tierces que vous ajoutez à votre navigateur, constituent une exception à cette règle. Certains pirates cachent des logiciels malveillants dans les extensions de navigateur et peuvent, par ce biais, voler vos informations d'identification ou miner des cryptomonnaies. Edge, Chrome et Opera désactivent les extensions par défaut, ce qui vous protège contre les extensions de navigateur malveillantes qui pourraient avoir trouvé leur chemin vers votre navigateur. D'autres navigateurs ne désactivent pas les extensions en navigation privée, mais il suffit de quelques clics pour le faire manuellement.

La navigation privée est un outil très utile et pratique pour une session de surf rapide qui ne laissera pas de traces sur votre ordinateur. À quelques réserves près, elle protège votre vie privée contre les autres personnes qui utilisent votre ordinateur et réduit certaines des informations que vous révélez sur vous-même lorsque vous visitez des sites web. Mais la navigation privée ne vous rendra pas anonyme et ne vous protégera pas contre la surveillance et l'espionnage des grandes entreprises. Pour cela, vous aurez besoin de véritables outils de protection de la vie privée.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !