Tech

Histoire de la vie artificielle : Christopher Langton

Dossier - Vie artificielle : vers quel avenir ?
DossierClassé sous :technologie , robotique , vie artificielle

-

Sur la base des automates cellulaires, le concept de vie artificielle s'est développé, menant aux questions de l'évolution du langage. Où en est-on aujourd'hui ? Quelles sont les perspectives de la vie artificielle ?

  
DossiersVie artificielle : vers quel avenir ?
 

Le concept de vie artificielle est né aux États-Unis, le premier colloque sur le domaine ayant eu lieu à Santa Fé en 1987. À l'origine de l'idée, un de ces personnages hors du commun comme seule la côte ouest peut en produire, Christopher Langton.

© Moon Light PhotoStudio, Shutterstock
Christopher Langton en 1989. C'est à lui qu'on doit le concept de vie artificielle. © Cary Herz, Wikipédia CC by sa 3.0

Christopher Langton et le concept de vie artificielle

Christopher Langton est le père du concept de vie artificielle. Le projet de Langton était simple, mais extrêmement ambitieux : si la vie peut être considérée avant tout comme un type d'organisation de l'information, pourquoi se limiterait-elle à la chimie du carbone ?

Partout où une organisation présentant les caractéristiques du vivant (notamment la réplication et la mutation) peut s'incarner, on pourrait parler de « vie ». Pourquoi donc ne pas la générer in silico, au sein même des ordinateurs ? Il ne s'agit pas, dans l'esprit de Langton, de produire une simulation de la vie, mais de créer la vie pour de bon. Une vie virtuelle, purement logicielle, mais réelle. Et ainsi, de s'intéresser, non pas à la vie telle qu'elle est, mais telle qu'elle pourrait l'être.

La L5 Society : Eric Drexler et Hans Moravec

On peut humer dans ce projet un parfum de recherche des extraterrestres. Puisque nous ne pouvons pas aller voir les aliens dans un vaisseau spatial, donnons-leur naissance ici, chez nous ! Une telle filiation avec l'exobiologie ne doit pas étonner. Avant de lancer le concept de vie artificielle, Chris Langton fut membre bénévole de la L5 Society, un groupe des années 1970 qui envisageait la colonisation de l'espace indépendamment des gouvernements.

Le premier colloque de l'Artificial Life tel que nous le montrent les actes publiés à l'époque, est un rendez-vous d'ultrafuturistes. Parmi eux, à noter deux autres fameux ex-membres de la L5 Society : Eric Drexler, créateur du concept de nanotechnologie, ou encore Hans Moravec, professeur de robotique à Carnegie Mellon, qui deviendra célèbre pour avoir prédit le remplacement de l’Homme par les robots, ses « enfants par l'esprit », et suggéré la possibilité de « l'uploading » (le téléchargement du cerveau dans un ordinateur).