Tech

Robotique et investissements : drones, robots d'assistance et projet Nao

Dossier - S'initier et se former à la robotique
DossierClassé sous :robotique , technologie , robots

La robotique est en pleine émergence mais comment se former à cette discipline attrayante ? Des kits d'initiation aux formations officielles, entrez dans le monde étonnant de la robotique.

  
DossiersS'initier et se former à la robotique
 

Lorsque l'on évoque les secteurs appelés à créer un grand nombre d'emplois dans le futur, la robotique est particulièrement bien placée. Quelques chiffres illustrent la demande qui est en train d'émerger.

Le robot Nao, de l'entreprise Aldebaran Robotics, au salon Innorobo à Lyon. © Jean Bono, CC by-sa 4.0

La robotique est l'enjeu des prochaines décennies. L'armée américaine, par exemple, mise beaucoup sur les drones et les robots d'assistance à l'infanterie, avec notamment des robots coureurs et des exosquelettes.

Boston Dynamics conçoit principalement des robots marcheurs. Rachetée par Google en 2013, l'entreprise a déjà à son actif quelques machines étonnantes et aux noms évocateurs, comme BigDog ou Cheetah. Découvrez ces incroyables robots qui courent, sautent et marchent à la manière des animaux. © Boston Dynamics

Japon et Corée : les leaders de la robotique

Le Japon et la Corée investissent des fonds très importants dans la recherche robotique et sont leaders pour ce qui est de la mobilité des robots et du développement d'humanoïdes.

Le projet Nao a été lancé début 2005 et vise à mettre à la disposition du grand public, pour un prix abordable, un robot humanoïde disposant de fonctions mécaniques, électroniques et cognitives dignes des prototypes de recherche. Il sert aussi aux chercheurs ; des scientifiques du CNRS l'ont ainsi rendu capable d'apprendre et d'enseigner. Nao a été créé par la société française Aldebaran Robotics, rachetée ensuite par le japonais SoftBank. © Wikipedia Aldebaran Robotics

En Corée, la robotique a été sélectionnée parmi les dix « secteurs moteurs pour la croissance économique », ce qui lui amène un financement de 80 millions de dollars par an.

Des chercheurs de l’école polytechnique de Lausanne, en Suisse, ont eu l'idée d'utiliser le robot Nao pour aider les enfants dans les écoles. L'androïde accompagne les bambins non pas en devenant leur professeur mais leur élève. Découvrez en vidéo l'étonnante utilisation de ce robot. © EPFL

La robotique en Europe

La Communauté européenne n'est pas en reste. Le Vieux Continent est particulièrement bien placé dans le domaine des robots industriels : environ un tiers sont construits en Europe alors que le marché mondial est de 4 milliards d'euros. L'Union européenne a annoncé en 2009 qu'elle doublait ses investissements en recherche et développement de robotique. De nombreux programmes sont en cours, notamment dans le transport urbain et la robotique domestique.