Tech

Évènements robotiques : clubs, compétitions, coupe du monde...

Dossier - S'initier et se former à la robotique
DossierClassé sous :robotique , technologie , robots

La robotique est en pleine émergence mais comment se former à cette discipline attrayante ? Des kits d'initiation aux formations officielles, entrez dans le monde étonnant de la robotique.

  
DossiersS'initier et se former à la robotique
 

Le domaine de la robotique se veut accessible, en réunissant les amateurs autour d'évènements plus ou moins techniques, adaptés à chaque niveau. On peut s'initier à la robotique dans des clubs et aller jusqu'aux concours quasi-professionnels.

En parallèle de l'engouement pour les robots, on voit fleurir de très nombreux clubs de robotique, qu'ils soient des émanations d'universités ou d'anciens élèves. Parfois aussi, de tels clubs naissent de façon spontanée, sur l'initiative de passionnés. Si l'on tape les mots « club de robotique » (entre guillemets afin de limiter la recherche à ce seul sujet) sur Google, on obtient pas moins de 24.700 réponses. Tous comme les clubs dédiés à la micro-informatique des années 1980, ces clubs constituent une excellente façon de se former au domaine et de favoriser l'émergence de projets par la rencontre d'autres passionnés.

Robot médical. © Lightspring, Shutterstock

La Coupe de France de robotique et Eurobot

L'une des activités des clubs consiste à participer à des compétitions. L'une des plus importantes en France est la Coupe de France de robotique créée par Planète Sciences (anciennement l'Association nationale science technique jeunesse, ANSTJ) qui avait lieu chaque année à la ville de Ferté-Bernard, dans la Sarthe, puis à la Roche-sur-Yon à partir de 2016 (elle était auparavant connue sous le nom de Coupe E=M6). Cette compétition a son pendant en Suisse, en Belgique, en Espagne, en Allemagne, en Italie, en République tchèque et dans bien d'autres pays.

Les trois équipes qui sortent vainqueurs de l'épreuve, participent à la finale d'une compétition internationale, Eurobot, un événement qui a vu le jour en 1998. Les thèmes laissent parfois rêveurs, comme ce fut le cas en 2009 avec « Les temples d'Atlantis » : le robot gagnant fut celui qui parvint à construire les plus hautes colonnes et temples.

« Un grand nombre d'inventions importantes se sont d'abord présentées lors de ce concours », explique Jake Mendelssohn, de l'académie de Mathématiques de Greater Hartford (États-Unis) qui, chaque année, organise un challenge de robotique. Durant les années 1990, Mendelssohn avait choisi cette formule pour aider à mener à bien une recherche qui lui tenait à cœur : créer un robot-pompier résidentiel, capable de détecter les incendies et de les contenir, grâce à son extincteur interne. Même si Mendelssohn ne s'en occupe plus, la compétition a toujours lieu chaque année.

Le Darpa et les compétitions de robots

L'importance des compétitions de robotique est jugée si forte que certains challenges sont financés par de grandes institutions avec de belles récompenses à la clé.

Ainsi, le Darpa (Defence Advanced Research Projets Agency, branche de recherche de l'armée américaine) a inauguré en 2004 des courses de voitures-robots sans pilote : le Darpa Grand Challenge.

Durant la troisième édition, le Darpa Grand Challenge du 3 novembre 2007, de tels véhicules autonomes ont dû déambuler au milieu d'un trafic comportant, outre les robots-véhicules, des automobiles réelles conduites par des humains ! En plus de la vitesse, les voitures autonomes étaient notées sur leur comportement général : respect des distances, des limitations de vitesse, arrêt aux feux... C'est le 4x4 Chevrolet Chevy Tahoe de l'université Carnegie Mellon qui a gagné cette compétition. Le Darpa offre 1 million de dollars au gagnant d'une telle compétition.

Puis, de 2012 à 2015, s'est déroulé le DARPA Robotics Challenge (voir vidéo ci-dessous).

Depuis 2012, le Darpa Robotics Challenge réunit la pointe de la technologie robotique dans une compétition acharnée. Seulement, certains robots réalisent parfois quelques ratés durant les épreuves. Comme on peut le voir ici en vidéo. © Futura-Sciences

Le JPL, branche de recherches de la Nasa, s'intéresse par ailleurs au développement des fonctions musculaires chez les robots. Une compétition a démarré en mars 2005 à San Diego, le EAP Armwrestling Contest. Elle s'est poursuivie en 2006 et 2008. L'ambition, énoncée par le docteur Yoseph Bar-Cohen, est de développer un bras robotique animé par des muscles artificiels (des polymères électroactifs) qui soit capable de gagner un match contre un opposant humain.

Robocup, la plus grande compétition de robots du monde

La plus connue des compétitions demeure la Robocup, avant tout connue pour ses compétitions de robots footballeurs. Elle a lieu tous les ans depuis 1996. Cette rencontre, créée « en vue de promouvoir la recherche dans le domaine de la robotique intelligente et de l'intelligence artificielle », est clairement présentée, non pas comme une compétition à des fins ludiques mais comme un projet scientifique sérieux.

C'est le chercheur Hiroaki Kitano de Kitano Symbiotics Systems qui a lancé l'idée d'une telle compétition annuelle lors d'un symposium dédié à l'intelligence artificielle en 1995 avec pour ambition de donner un coup de fouet à la recherche. Le choix initial du football visait à favoriser la programmation de tactiques de groupes dans un essaim de robots. La compétition a toutefois évolué et se donne aujourd'hui un objectif essentiel : développer une équipe de robots humanoïdes totalement autonomes capables de gagner un match contre l'équipe humaine championne du monde ! Une date a même été fixée pour un tel événement : 2050 !

Une chose demeure : ceux qui s'adonnent aujourd'hui à la robotique seront bien armés pour prendre position sur ce qui apparaît comme l'un des domaines majeurs de la prochaine décennie. Alors autant démarrer assez vite avec un kit !