Tech

Comment la robotique mobile va bouleverser la chaîne de montage

ActualitéClassé sous :robotique , Unimate , bras robotisé

Depuis les années 1960 et Unimate, le premier bras robotisé, les robots industriels ont colonisé les chaînes de montage pour jouer des rôles de plus en plus précis dans "l'organisation scientifique du travail". Mais la très grande majorité des robots industriels sont immobiles, ce qui conduit à organiser les chaînes de montage autour d'eux. L'introduction de capacités mobiles pourrait bien demain changer la perspective de leur implantation et bouleverser l'organisation des lieux de production.

C'est l'idée en tout cas qui préside aux « entrepôts à accès direct » mis au point par la société Kiva Systems. Le principe est compliqué : les entrepôts sont arrangés à la manière d'une grille, découpés en lignes et en colonnes. Une grille qui permet à des robots mobiles d'accéder à tous les produits de l'entrepôt. Les robots ont pour fonction de délivrer des étagères de produits aux ouvriers selon les commandes ou le flux des tâches à accomplir.

L'organisation scientifique du travail par des robots mobiles...

« Nous avons transformé tout notre entrepôt en un système d'accès direct et dynamique de stockage et de réparation », explique Mick Mountz, le président de Kiva. Selon lui, le système permet de répondre plus vite aux commandes car les robots peuvent travailler en parallèle, permettant à des dizaines d'ouvriers de remplir des dizaines de commandes simultanément. Les employés n'ont plus à se rendre dans l'entrepôt pour préparer les commandes et perdre du temps en déplacement : ce sont les produits qui viennent à eux. L'entrepôt est géré par des algorithmes qui permettent d'optimiser et d'adapter le rangement à la demande.

Les robots consistent en de simples boîtes roulantes sur lesquelles sont montées des étagères de produits. Le sol est équipé de capteurs et de marques. Le logiciel adaptatif est la clé du système : il gère les mouvements des robots et évite qu'ils ne se percutent, il garde la trace des déplacements des produits. Un réseau de capteurs infrarouges prévient les robots s'il y a des obstacles sur leur chemin. Les étagères sont équipées de lumières qui indiquent aux ouvriers à quel niveau trouver le produit dont ils ont besoin. Un système à code barre surveille la production.

Un exemple de robotique mobile appliquée qui dessine assurément des perspectives capables de marquer une nouvelle étape dans la robotique industrielle.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi