Cela vous intéressera aussi

Le tube de Crookes est un tube à décharges électriques. Il a été inventé par le britannique William CrookesWilliam Crookes, qui lui a donné son nom. 

La découverte du tube de Crookes

Après la maîtrise de l'électricité, des Allemands observent des décharges électriques dans ces tubes de Geissler (qu'on appelle aujourd'hui plasmasplasmas), ces décharges électriques produisent effectivement de la lumièrelumière. On observe que les champs magnétiqueschamps magnétiques produisent une déflexion sur ces décharges. C'est ainsi que le physicienphysicien et chimiste britannique William Crookes, découvrit que lorsque la pressionpression était abaissée, la cathodecathode semblait émettre des rayons lumineux, rayons appelés les rayons cathodiques. Pour faire ses observations, William Crookes avait enduit les parois du tube d'une matièrematière phosphorescente. Les premiers tubes à rayons cathodiques ont ainsi été appelés les tubes de Crookes.

Vue schématique d'un tube de Crookes. © Chris Burks Chetvorno,<br />Domaine public

Vue schématique d'un tube de Crookes. © Chris Burks Chetvorno,
Domaine public

Principe du tube de Crookes

Quand la cathode est chauffée, elle émet des rayons qui se propagent jusqu'à l'anodeanode. Les parois intérieures du tube, revêtues d'une matière phosphorescente, émettent alors de la lumière.

Ce sont des rayons qui sont la cause de la luminescence, ces rayons se propageant en ligne droite. La lumière est émise lorsqu'ils frappent le revêtement phosphorescent.

<br/>Une télévision de 1960 par tube à rayons cathodiques, Motorola Model 23SF3. © Domaine public


Une télévision de 1960 par tube à rayons cathodiques, Motorola Model 23SF3. © Domaine public

Dans un tube cathodique, les électronsélectrons sont focalisés, soit magnétiquement soit électrostatiquement par une grille (qui contrôle la densité du rayon) de manière à obtenir un mince rayon, c'est le cas dans les tubes TV, l'ensemble du dispositif est appelé « canon à électrons ». Le rayon qui sort du canon à électron est dévié, soit magnétiquement (c'est le cas du tube TV), soit électrostatiquement (pour les oscilloscopes). Ce rayon arrive sur l'anode recouverte d'une matière phosphorescente, souvent à base de terres raresterres rares. Quand les électrons frappent cette surface, de la lumière est émise, c'est ce qu'on appelle le « spot ».