Tech

T-DMB

DéfinitionClassé sous :Tech

Standard ETSI (TS 102 427 et TS 102 428 ), le T-DMB est un système de diffusion multimédia basé uniquement sur des émetteurs terrestres (a contrario du S-DMB qui utilise une diffusion satellite en complément).

Le T-DMB spécifié un encodage MPEG-4 Part 10 (H.264) pour la vidéo et MPEG-4 Part 3 BSAC ou HE-AAC V2 pour l'audio, ces flux étant ensuite encapsulés dans des paquets MPEG-2 TS, ce qui permet un multiplexage de l'audio, de la vidéo et d'autres données. Une modulation OFDM-4DPSK précédée par un encodage Reed Solomon et un entrelacement, permet au signal T-DMB d'être très robuste face aux évanouissements et aux effets de masque.

Le mode de diffusion est de type DAB terrestre, donc doit se baser sur un réseau de réémetteurs importants, dont le coût est estimé à 40 millions d'euros pour la seule ville de Séoul en Corée du Sud.

Tests et déploiements

En termes de déploiement, la Corée du Sud est clairement le chef de fil de cette technologie. Six licences ont été attribuées en mai 2005 par la KBC (Korean Broadcasting Commission), dont trois licences T-DMB offertes aux diffuseurs hertziens actuels (KBS, MBC et SBS) et trois à des acteurs autres (la chaîne d'information YTN, la radio CBD et un industriel). Diffusé sur une bande VHF (bande III du T-DAB), fin 2006, l'offre T-DMB en Corée du Sud consistait en 11 chaînes de télévisions, 25 chaînes de radios, et 8 de données (push, alertes...). Le modèle économique est basé sur la gratuité des chaînes en contrepartie de publicité. Le gouvernement coréen estime que 80% des terminaux mobiles vendus dans les 3 prochaines années seront des terminés « DMB-enabled ». Plus d'un million de récepteurs T-DMB auraient été vendus au 1er juin 2006 avec des intégrations multiples : téléphones portables, voitures, ordinateurs portables, caméra numérique...

En parallèle, des tests ont lieu en Europe notamment en Allemagne où le réseau DAB est important mais où les services commerciaux n'ont pas décollé. L'occasion était trop belle : la coupe du monde de football en 2006 ! STMicroelectronics en collaboration avec Blaupunkt a déployé un réseau de tests dans 12 villes allemandes, et des terminaux mobiles étaient bien entendus disponibles comme le Samsung SGH-P900. En France un consortium mené par Bouygues Télécom, TF1, Samsung et VDL (société spécialisée dans la diffusion radio-numérique) a mené des tests fin 2005.

Cela vous intéressera aussi