Cela vous intéressera aussi

Le système antipatinage de nos véhicules est conçu pour empêcher la perte d'adhérence des roues, afin que celles-ci ne glissent pas lorsque le conducteur accélère trop fort ou que le sol est très glissant (en cas de verglasverglas par exemple). En général, il s'agit de systèmes électro-hydrauliques.

Les acronymes les plus courants pour ces systèmes antipatinages sont ASR (pour Anti-Slip Regulation) et TCS (pour Traction Control System).

Le système d'antipatinage se retrouve à la fois sur les véhicules routiers, les tout-terrain et les voituresvoitures de course.

Fonctionnement de l’antipatinage

En utilisant les mêmes capteurscapteurs que le système antiblocage des roues (ABSABS), il contrôle si l'une des roues de l'essieu moteur de la voiture patinepatine lors de l'accélération, c'est-à-dire qu'elle tourne plus vite qu'elle ne le devrait. Si c'est le cas, le système agit pour rétablir l'adhérence entre le pneupneu et la surface de la route, en effectuant une (ou plusieurs) des actions suivantes :

  • Retarder ou supprimer l'étincelle d'allumage d'un ou de plusieurs cylindres
  • Réduire l'injection de carburant à un ou plusieurs cylindres
  • Freiner la roue qui a perdu de l'adhérence

Quand utiliser le système antipatinage ?

Parmi les situations courantes de recours au système d'antipatinage, citons les accélérations soudaines sur des chaussées à faible résistancerésistance au glissement : routes de terreterre, routes mouillées ou à graviers, surfaces gelées... etc.

En revanche, dans les cas où il y a une accumulation de neige, de boue ou de sablesable et en particulier lorsque les deux roues patinent, il est conseillé de désactiver le système, en utilisant le bouton d'arrêt. En effet, dans ces situations, la seule façon pour le véhicule d'avancer est justement que les roues patinent. Si le système est activé, dès que les roues patinent, il arrête le moteur, ce qui tend à enterrer davantage les roues.