Volvo inaugure les pneus connectés EcoContact 6 de Continental

Classé sous :voiture

L'équipementier allemand Continental produit depuis l'automne dernier ses tout premiers pneus dotés d'une étiquette RFID, facilitant ainsi la traçabilité du produit. Pour la première fois, des modèles de série, signés Volvo, vont ainsi être équipés de cette technologie.

L'étiquette RFID (pour « radio frequency identification ») facilite le montage des pneus et des roues en respectant toutes les étapes de l'assurance qualité avant, pendant et après son utilisation sur route. Intégrée au pneu, elle permet notamment de connaître le nom du fabricant, sa référence et son numéro de série. Elle comprend également d'autres données, spécifiques à chaque pneu, telles que sa durée de vie, son usure, etc. Ceux-ci sont facilement identifiables, grâce à leurs logos RFID ISO, sur chaque flanc.

Une étiquette RFID ultrafine et invisible renferme l’historique du pneu

Cette étiquette ultrafine, pesant moins d'un gramme, est invisible. Pour rappel, ce type d'étiquette comprend une antenne associée à une puce électronique qui leur permet de recevoir et de répondre à différentes requêtes.

Toutes les données relatives au pneu peuvent être lues par radio-fréquence à l'aide d'un lecteur placé à une quinzaine de centimètres de l'étiquette. De cette manière, la roue peut être tracée de son processus de fabrication jusqu'à son recyclage.

C'est à l'automne dernier que Continental a lancé la production de ces pneus EcoContact 6 qui équiperont dans un premier temps des véhicules Volvo. Le français Michelin fait figure de pionnier en ce qui concerne cette technologie, mais ne l'a pour le moment concrètement développée qu'à destination des poids lourds et lors de quelques tests en sport automobile. De fait, Continental est le premier fabricant de pneus à en fournir directement à un constructeur automobile.

Le pneu EcoContact 6 de Continental qui va équiper certaines Volvo. © Continental