Ce camping-car électrique peut parcourir 730 km grâce à ses panneaux solaires dépliables

Futura avec l'agence ETX Daily Up

Classé sous :voiture hybride , camping-car , camping-car électrique

Des étudiants hollandais ont mis au point le tout premier camping-car entièrement autonome en énergie grâce à son toit composé d'une multitude de panneaux solaires (17,5 m² de surface totale une fois dépliés). L'énergie ainsi accumulée par ce prototype baptisé Stella Vita sert non seulement à rouler, mais également à profiter des divers équipements du véhicule.

Le Stella Vita est l'œuvre des étudiants du Solar Team Eindhoven. Ils ont réussi à concevoir un véhicule parfaitement autonome en énergie, capable de rouler jusqu'à 730 kilomètres par jour de beau temps.

L’équipe du Solar Team Eindhoven compte organiser un périple de 3 000 km avec son camping-car électrique et solaire. © Bart van Overbeeke

Ce véhicule électrique n'a donc pas besoin de se rendre à une station de recharge pour pouvoir rouler. Son toit solaire lui assure en outre assez d'énergie pour prendre une douche, regarder la télévision, charger son ordinateur portable ou bien faire du café. Car une fois à l'arrêt, le toit coulisse et peut être surélevé, offrant ainsi un véritable espace de vie confortable à l'intérieur du véhicule, pour se détendre, travailler, cuisiner ou dormir.

Il s'agit du tout premier camping-car habitable à énergie solaire au monde. L'idée de ce prototype est d'inspirer les fabricants afin de les aider à accélérer leur transition énergétique. Pour cela, le Stella Vita sillonne en ce moment même l'Europe afin de faire la démonstration de son efficacité auprès du public.

Le Solar Team Eindhoven est composé de 22 étudiants de l'Université de technologie d'Eindhoven, aux Pays-Bas, qui travaillent à longueur d'année sur la conception de véhicules électriques fonctionnant à l'énergie solaire, leur but ultime étant d'optimiser à chaque fois leur autonomie.

 

Le camping-car électrique et solaire Stella Vita peut atteindre une vitesse maximale de 120 km/h. © Bart van Overbeeke