L’électrification du camping-car est en marche. © Jean-François Monier / AFP
Tech

Bientôt des camping-cars électriques ?

ActualitéClassé sous :voiture électrique , camping-car , Volkswagen ID.Buzz

Futura avec ETX Daily Up

Plébiscité par un nombre croissant de vacanciers, le camping-car carbure encore très majoritairement au gazole. Mais les choses bougent et le passage à une motorisation électrique est en train de s'amorcer.

Cela vous intéressera aussi

Pour l'instant, « il n'y a pas beaucoup de camping-cars dotés d'une motorisation alternative », a indiqué à l'AFP un porte-parole de la Fédération européenne du caravaning. 99% de la flotte roulerait au gazole. « C'est dû à un kilométrage élevé (les fans de camping-cars ne roulent que 10.000 kilomètres par an en moyenne mais font de longs trajets), aux limites de poids de 3,5 tonnes qui obligeraient à passer un autre permis, mais aussi à une offre limitée d'utilitaires électrifiés. Avec une offre plus large et un permis modifié, les camping-cars se mettront à l'électrique », explique le porte-parole de la Fédération.

Un constructeur allemand, Iridium, a présenté un camping-car électrique doté d'une autonomie de 400 kilomètres pour près de 200.000 euros, permettant de rouler en silence et sans rejeter de gaz à effet de serre. Le fabricant allemand Dethleff propose aussi un très rare fourgon aménagé et hybride, à 75.000 euros. En Angleterre, la société EDub s'est lancée dans la conversion à l'électrique du Combi Volkswagen, l'icône des années hippies. Indie, le premier de ces Combis, est en location pour des escapades dans la campagne anglaise. Trois autres ont été vendus, dont un avec des batteries de Tesla et une autonomie maximale de près de 400 kilomètres.

Le très attendu combi électrique ID.Buzz de Volkswagen

« Les combis ont toujours été bricolés, transformés. Pourquoi ne pas y mettre un moteur électrique? », lance le fondateur d'EDub, Kit Lacey. Si les débuts ont été techniquement compliqués, raconte l'entrepreneur, il « maîtrise le système » désormais. Le kit de conversion reste cher mais ces véhicules historiques « méritent d'être transformés » plutôt que de partir à la casse, souligne-t-il.

Volkswagen l'a pris au mot et compte frapper un grand coup en 2022 avec une version électrique de son Combi. Appelée ID.Buzz, cette version ultramoderne est annoncée avec une autonomie allant jusqu'à 600 kilomètres et un système de conduite autonome.

La concurrence électrifie aussi ses gammes d'utilitaires, donnant des idées aux entreprises qui aménagent ces véhicules. Mercedes a lancé son fourgon électrique, l'EQV, et prévoit de lui accoler en 2022 un petit frère sur base de Renault Kangoo.

Fiat et Ford sont sur les rangs

Fiat doit livrer de son côté fin 2021 les premières versions électriques de son gros fourgon Ducato, le chouchou des artisans du camping-car. Ford a promis que chacun de ses utilitaires serait disponible en version hybride rechargeable ou 100% électrique dès 2024 et que deux tiers des ventes seraient électrifiées en 2030.

« On attend ça avec impatience parce que le camping-car est vraiment un outil très vert. On consomme très peu d'eau, très peu d'électricité une fois qu'on se déplace. Souvent, on consomme localement, on va au marché », souligne le porte-parole du fabricant français de camping-cars Pilote, Antoine Guéret. « Mais on dépend d'un châssis (le véhicule avant sa transformation) qui ne l'est pas assez ».

Les start-up de fourgons électriques regardent aussi le grand air avec intérêt. Aux Etats-Unis, Rivian a présenté une version camping de son futur pickup. Son concurrent Lordstown prépare aussi un véhicule de loisirs avec un géant américain du secteur, Camping World. Et avant même sa sortie, le Cybertruck de Tesla a également eu droit à un kit de camping escamotable, déjà commandé à 1.000 exemplaires, selon son fabricant Cyberlandr.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !