The Green Expedition va emprunter la célèbre Ruta 40 qui traverse l’Argentine du nord au sud le long de la cordillère des Andes. © Nischaporn, Fotolia

Tech

The Green Expedition : un Dakar vert pour voitures, motos et vélos

ActualitéClassé sous :voiture électrique , voiture , the green expedition

The Green Expedition est un « éco-raid » de 5.000 km qui se courra en Argentine le mois prochain durant 20 jours. Il est ouvert aux voitures, motos et même vélos électriques. Un défi technique dans lequel l'écoconduite jouera un rôle déterminant.

Le 9 avril prochain, s'élancera depuis Rio Gallegos, en Argentine, le premier grand raid de véhicules électriques. Baptisé The Green Expedition, il se déroulera sur une distance totale de 4.786 km pendant 20 jours. Y participeront des voitures, mais aussi une moto et un vélo électrique. Cet « éco-raid » est organisé par Atypik Travel Organisation (ATO) qui compte à son actif plusieurs rallyes raids dont le Trophée Paris-Pékin et le Raid des Andes.

La course est soutenue par l'entreprise Sojasun et bénéficie du haut patronage de Nicolas Hulot, ministre français de la Transition écologique et solidaire. Le ministère de l'Environnement et du Développement durable argentin a également apporté son soutien à cette course qui, outre la mobilité électrique, promet une logistique écoresponsable. Pas de bivouac, un hébergement local et une nourriture locale afin de limiter la production de déchets.

Est engagée dans ce raid électrique, une Tesla Model S 85 conduite par Éric Loizeau, organisateur de l'évènement, par ailleurs ancien navigateur (champion du monde des multicoques en 1986) et alpiniste. Présente également, une Renault Zoé ZE40, pilotée par un couple d'entrepreneurs argentins qui exploitent des fermes photovoltaïques. Pour les deux roues, il y a une moto électrique ZERO DS emmenée par Bastien Hieyte, pilote de moto de trial et un vélo électrique Matra i-Step Tour XT S emmené par un représentant de Sojasun.

La Tesla Model S 85 dispose d’une autonomie de plus de 400 kilomètres en usage réel. La Renault Zoé ZE40 est moins endurante (environ 300 km) et imposera à ses pilotes une écoconduite scrupuleuse pour pouvoir boucler les étapes sans encombre. © Atypik Travel Organisation

Des groupes électrogènes alimentés à l'huile végétale recyclée

Le raid comporte 19 étapes qui font en moyenne 250 kilomètres de distance. Les concurrents emprunteront 400 km de pistes. Le parcours débute dans l'extrême sud du pays et remonte vers le nord en longeant la cordillère des Andes par la célèbre Ruta 40 jusqu'à la ville de Salta. La distance totale peut paraître assez courte pour un raid automobile, mais le fait est que l'Argentine ne dispose pas d'un réseau de bornes de recharge pour les véhicules électriques.

Justement, pour la recharge des voitures, de la moto et du vélo, l'organisateur a prévu des bornes nomades de 22 kW et a passé des accords avec les municipalités de chaque ville étape qui donneront un accès à leur réseau électrique via des prises 32A triphasées, lesquelles seront ensuite laissées à la disposition du public. Des charges partielles sont prévues sur certaines étapes longues. Et, en cas de panne sèche, l'assistance dispose de deux groupes électrogènes alimentés à l'huile végétale recyclée.

The Green Expedition se veut avant tout un défi technique dans des conditions particulières, qui mettront les machines à rude épreuve, avec des dénivelés allant jusqu'à 3.000 mètres et de grandes amplitudes thermiques. La résistance de la mécanique, de l'électronique et, bien entendu, des batteries offrira des données potentiellement précieuses aux constructeurs. Par ailleurs, la gestion de l'autonomie sera cruciale et imposera aux compétiteurs une bonne maîtrise de l'écoconduite.

Bref, une aventure aux antipodes des rallyes raids classiques, dont l'impact environnemental est souvent peu flatteur. Il ne reste plus qu'à souhaiter bonne route aux participants et espérer que l'aventure perdure et gagne en popularité.

  • The Green Expedition est le tout premier grand raid de véhicules électriques.
  • Le parcours de près de 5.000 km se fera sur la Ruta 40, en Argentine.
  • Les voitures, la moto et le vélo électriques engagés pourront recharger leurs batteries grâce à des bornes nomades installées à chaque étape.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi