Tech

Quand Internet trahit les agents de la CIA

ActualitéClassé sous :Internet , CIA , renseignement en ligne

Entrer en contact avec un service de renseignement en ligne suffit à faire voler en éclats les couvertures des agents de la CIA, et à dévoiler les propriétés et les sociétés-écrans de l'agence. C'est l'annonce retentissante faite par le Chicago Tribune, dont un journaliste s'est attelé à démasquer les membres des services secrets américains.

Besoin d'informations secrètes sur la CIA ? Contactez une agence de renseignement en ligne ! (Crédits : CIA)

2 600 agents de la CIA identifiés, 50 numéros de téléphones obtenus, une douzaine de propriétés de l'agence localisées, sans oublier les avions de transports réservés aux terroristes présumés dévoilés. Autant dire que la pêche du journaliste du Chicago Tribune sur Internet a été fructueuse ! Evidemment, toutes les coordonnées obtenues ne sont pas celles d'agents oeuvrant à couvert : certains travaillent aux ambassades ou au grand jour.

Mais la révélation avait de quoi mortifier la CIA. Au lieu de crier à l'imposture, l'agence a assumé son excès de transparence sur la toile et a immédiatement demandé au journal de ne pas publier la liste de ses agents démasqués. Requête que le Chicago Tribune a naturellement acceptée.

Mais alors, qu'a dû faire ce journaliste pour identifier ces espions ? Une chose que tout citoyen américain, mais aussi tout ennemi potentiel, peut faire en ouvrant son navigateur préféré : faire appel à un service de renseignement en ligne.

Alors, problème de fond ou bourde temporaire de la CIA ? La question mérite d'être posée. A l'annonce de la nouvelle, le directeur Porter Gross s'est déclaré « horrifié », et le porte-parole de l'agence s'est empêtré dans de longues explications - pendant que ses collaborateurs se chargeaient parallèlement de faire disparaître les listes incriminées : « La couverture est une chose complexe, et qui le devient de plus en plus depuis l'avènement d'Internet. Certains procédés qui fonctionnaient auparavant ne marchent plus. Le directeur de l'agence se doit de moderniser l'organisation des couvertures, afin de préserver nos agents. »

Et comment la CIA compte-t-elle combler ces failles ? Conformément aux coutumes de l'agence, la réponse reste secrète : « nous ne voulons pas que les méchants savent ce que nous modifions ! » a précisé le porte-parole de la CIA.

Mais, a-t-on réellement besoin d'infiltrer la CIA et d'interroger un agent secret pour le savoir ? Non, peut-être qu'une petite recherche sur Internet suffit !

Cela vous intéressera aussi