Tech

Le totalitarisme de l'information gagne les esprits américains

ActualitéClassé sous :Tech

Petit à petit, l'idée d'un système de surveillance globale fait son chemin au pays de l'oncle Sam. Prétextant la lutte contre le terrorisme, certains cercles proches des Républicains tente d'imposer le projet du président George w. Bush, baptisé : Total Information Awareness (TIA). Face au vote complaisant du congrès pour le développement de Big Brother aux Etats-Unis, seul une poignée d'activistes parvient difficilement à faire entendre sa voix.

Alors qu'il n'est censé être qu'au stade du développement, le TIA fait déjà craindre le pire aux défenseurs des libertés individuels. Comme le souligne Declan McCullagh dans un récent article paru dans Cnet, l'offensive idéologique de surveillance totale est lancée, et plus grave encore, elle rencontre un écho de plus en plus favorable, à la mesure de la paranoïa savamment entretenue outre Atlantique depuis le 11 septembre 2001.

Pour les tenants d'un Big Brother à la sauce "antiterroriste", tous les opposants à la surveillance total des réseau de communications, tous ceux qui s'indigne du croisement des fichiers à caractères privées et confidentiels, tous ceux qui n'acceptent pas de voir leur compte en banque, leur carnet de santé, leurs messages privés défiler sur les écran du grand ministère de la sécurité intérieur, c'est à dire du FBI, de la CIA et de la NSA réunies, tous ces gens ne sont que des ringards, qui ne comprennent rien aux nouvelles technologies et laissent Al Qaïda diriger la planète Internet, contre de pauvres désarmés.

Le mot est lâché. Dans la guerre de l'information aussi, si l'on est pas avec l'administration Bush, alors l'administration Bush considère qu'on est contre les Etats-Unis. On assiste à une criminalisation des principes de pluralité des points de vue, de respect des libertés d'opinions et de droit à la vie privée, principes qui ont pourtant été fondateurs de la démocratie nord-américaine.

Plus que celle de l'information, c'est l'offensive du Renseignement qui est en marche. Elle vient de recevoir l'aval du congrès, sous forme de crédits de développement. Des pans entiers du TIA, ébauche de monstre tentaculaire dont on connaît à peine les contours, sont actuellement en travaux dans les agences états-uniennes de renseignement.

Au train où va l'Administration Bush, on peut craindre que plus grand chose ne pourra empêcher les Etats-Unis de créer le plus grand système d'écoute de la planète, à côté duquel échelon apparaîtrait comme une relique de la guerre froide. Comme quoi il n'y pas que la planète qui se réchauffe.

Pour en savoir plus:

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi