Tech

Apple veut faire alimenter l’application Cartes par les conducteurs

ActualitéClassé sous :voiture , Waze , Apple

Un dépôt de brevet effectué par Apple auprès de l'USPTO détaille une application routière grâce à laquelle les automobilistes pourraient évaluer la qualité d'un trajet et lancer des alertes pour signaler des difficultés ou des dangers. Ces informations seraient partagées en temps réel avec les conducteurs à proximité.

Une fois arrivé à destination, le conducteur pourrait évaluer son parcours en lui donnant une note avec un système d’étoiles, et fournir des détails sur les services présents sur la route et les difficultés rencontrées. © Apple Inc

Un brevet tout juste publié par le bureau américain des brevets et des marques de commerce (United State Patent and Trademark Office, USPTO) indique qu'Apple pourrait vouloir faire évoluer son application Cartes en impliquant directement les utilisateurs. C'est le principe du « crowdsourcing » selon lequel les usagers d'un service mettent à jour et partagent en temps réel les données. Un système popularisé avec les « assistants d’aide à la conduite » (par exemple les avertisseurs de radar) type Coyote qui permettent à l'automobiliste de signaler la présence d'un radar fixe ou mobile en pressant une touche.

En ce qui concerne Apple, le système serait beaucoup plus élaboré puisque les conducteurs pourraient à la fois évaluer un trajet en lui donnant une note et lancer des alertes pour signaler un danger ou une difficulté spécifiques : accident, bouchon, panne de signalisation, accès fermé, manifestation, etc. Ces informations seraient centralisées sur les serveurs Apple et transmises simultanément aux conducteurs se trouvant à une certaine proximité de la source.

Ce dessin issu du brevet Apple décrit le type d’alerte qu’un automobiliste pourrait partager en temps réel avec les autres conducteurs à proximité utilisant l’application Cartes. © Apple Inc

Cartographie mobile : Cartes d'Apple versus Waze de Google

Une fois arrivé à la fin de son trajet, l'automobiliste pourrait évaluer la qualité de son parcours en lui donnant une note chiffrée ou à base d'étoiles, agrémentée de détails (densité du trafic, état du revêtement, présence de station essence, d'aire de repos, de restaurants, etc.), et le cas échéant d'un commentaire écrit. À partir de ces données, une personne souhaitant se rendre à un endroit pourrait définir certains critères qui seront pris en compte dans le calcul du trajet et exclure les plus mal notés. 

L'application que décrit Apple est assez proche de services déjà existants, à l'instar de Waze. Cette entreprise israélienne, créée en 2007, propose un service de cartographie pour mobiles basé sur le crowdsourcing qui compte 47 millions d'usagers. Waze vient juste d'être racheté par Google qui aurait déboursé 1,3 milliard de dollars pour s'offrir cette technologie qu'il compte intégrer dans son service Maps. Bien qu'un brevet n'implique pas obligatoirement une exploitation commerciale, Apple a visiblement les moyens de répondre à Google. D'autant plus que sa base installée de 600 millions de terminaux iOS lui permettrait de créer un service probablement très efficace.

Cela vous intéressera aussi