Tech

Kinect utilisé pour... garer une voiture

ActualitéClassé sous :technologie , Kinect , voiture

Un chercheur de l'université de technologie de Sydney a utilisé le Kinect pour développer une application bien pratique. Logé dans le parechoc d'une voiture, le capteur de mouvements devient un renfort pour le conducteur : en lui délivrant une image sur un écran de contrôle, il l'aide à faire son créneau. En quoi se démarque-t-il des systèmes d'aide au stationnement déjà existants ?

L’utilisation du système Kinect pour l’aide au stationnement pourrait ouvrir un marché important. © Gibson HU

Ce n'est plus une nouveauté, le système de détection de mouvements Kinect de Microsoft connaît de multiples applications qui ont largement dépassé la sphère ludique. Parmi les plus récentes figurent un système de pesée virtuelle et l'intégration dans un PC portable. En voici une nouvelle, cette fois destinée à l'aide au stationnement automobile. Gibson Hu, chercheur à l'University of Technology de Sydney, a implanté un capteur Kinect dans le parechoc arrière d'une voiture.

Relié à un écran tactile installé sur le tableau de bord près du volant, le système fournit une aide en utilisant la réalité augmentée. L'obstacle, par exemple une autre voiture, apparaît à l'écran en vue incrustée et un affichage matérialise la distance qui sépare le véhicule grâce à des repères visuels se superposant à l'image réelle. Pour ce faire, l'application exploite le capteur de profondeur du Kinect.

Sur l’écran, le conducteur dispose grâce au Kinect d’une vue arrière en incrustation avec des indicateurs de distance qui s’affichent pour l’aider à la manœuvre. © Gibson HU

Kinect : une aide au stationnement low-cost

De cette manière, le conducteur qui fait sa marche arrière voit en temps réel la distance en mètres et un signal d'alerte apparaît lorsqu'il est au plus proche (50 centimètres maximum). Il peut aussi basculer en mode plein écran en se servant de la caméra du Kinect avec, là encore, un système de réalité augmentée qui sert de guide.

Grâce au capteur infrarouge, l'application fonctionne aussi dans l'obscurité. Gibson Hu a développé la partie logicielle en s'appuyant sur la distribution Linux Ubuntu. Les pilotes et bibliothèques open source proviennent de LibFreenect. Enfin, il a exploité la bibliothèque graphique libre OpenCV pour le traitement des images en temps réel. Côté matériel, à part un Kinect, le chercheur prévoit d'utiliser un smartphone Android pour diffuser le retour vidéo.

Si les systèmes vidéo d'aide au stationnement ne sont pas une nouveauté, on les trouve pour le moment sur des modèles haut de gamme ou en option onéreuse. Le recours au Kinect a l'avantage de proposer une solution beaucoup plus abordable qui pourrait être intégrée sur n'importe quel modèle de voiture. Pourquoi ne pas imaginer des kits proposés par des équipementiers ou des installateurs de systèmes multimédia embarqués ? Microsoft a récemment publié le kit de développement Kinect à vocation commerciale qui ouvre la voie un à vaste marché d'applications dans tous les domaines imaginables.

Cela vous intéressera aussi