Présenté en 2017 sous la forme d'un prototype, le tricycle électrique Yamaha dont les roues avant sont articulées par un parallélogramme fait l'objet d'un test en conditions réelles qui préfigure de sa commercialisation.

Cela vous intéressera aussi

En 2017, Yamaha avait bluffé les visiteurs du Tokyo Motor Show avec trois concepts audacieux. Il y avait la Motoroid, une motomoto électrique qui tient en équilibre et se pilote toute seule et la Motobot, un robotrobot humanoïde capable de piloter une YZF-R1M jusqu'à 228 km/h. Et puis il y avait une curieuse trottinette électrique à deux roues avant baptisée Tritown. Certes moins spectaculaire que les deux motos, cet engin n'en était pas moins très intéressant par son système d'inclinaison coordonné par un parallélogrammeparallélogramme qui permet de prendre les virages en utilisant son corps, comme on le fait à moto ou à vélo.

Presque deux ans plus tard, Yamaha revient avec une évolution du Tritown qu'il a commencé à tester en conditions réelles au Japon depuis le mois d'avril. L'objectif affiché est d'aboutir à un modèle de série commercialisable. Le Tritown est doté d'un moteur électrique logé dans le moyeu de la roue arrière. La batterie lithium-ionbatterie lithium-ion est installée dans le cadre, entre les deux repose-pieds sur lesquels se tient le pilote.

Le Tritown de Yamaha et son système d'inclinaison à parallélogramme. Les deux roues avant ont un débattement indépendant qui permet aussi d'absorber les irrégularités de la chaussée. © Yamaha

Le Tritown accélère jusqu’à 25 km/h

Le Tritown mesure un peu plus d'un mètre de long pour 40 kgkg. Il accélère jusqu'à 25 km/h au moyen d'une gâchette située sur la poignée droite. À l'arrêt, le système d'inclinaison se verrouille mécaniquement de manière à permettre de monter sur les repose-pieds. Pour le moment, Yamaha n'a fourni aucune précision sur la puissance du moteur et l'autonomieautonomie de la batterie. Avec ses trois roues plus grandes que celles d'une trottinette électrique, le Tritown semble plus stable et sécurisant.

Une nouvelle phase de test en conditions réelles a débuté mi-juillet dans un parc de la ville de Nagaoka, au Japon, où les curieux peuvent louer un Tritown pour une heure de balade. Le constructeur dit vouloir emmagasiner les retours d'utilisateurs pour avancer vers un produit commercialisable. Mais aucune date de lancement n'a été communiquée pour le moment.