Le Maglev chinois pourrait permettre de parcourir les 1.300 km qui séparent Shanghai de Pékin en seulement 3 h 30 min. © NEWS.CN
Tech

La Chine teste son train ultra-rapide : 620 km/h !

ActualitéClassé sous :trains , train à sustentation magnétique , prototype

[EN VIDÉO] Kézako : comment fonctionnent les trains à lévitation magnétique ?  La lévitation magnétique permet à des trains comme le JR-Maglev d’atteindre de hautes vitesses, moyennant peu d’énergie. Comment fonctionnent-ils exactement ? Unisciel et l’université de Lille 1 nous répondent au cours de ce nouvel épisode de Kézako. 

Le prototype de locomotive basé sur la technologie Maglev a réalisé ses premières glissades sur une ligne de 165 mètres en Chine. Avec sa technologie de sustentation magnétique, il serait capable d'atteindre une vitesse de pointe de 620 km/h.

Il était annoncé pour 2021 et il a effectivement réalisé dernièrement ses premières glissades sur les rails sous le regard des autorités et de la Société des Chemins de fer chinois. Habillé d'une livrée argentée et noire, le prototype de locomotive de type Maglev, long de 21 mètres, a été testé dans la ville de Chengdu, dans le sud-ouest de la Chine sur une ligne de 165 mètres. Plutôt que de rouler, ce train a la particularité de « flotter » au-dessus de la voie, grâce au principe de la sustentation magnétique.

Comme le frottement est réduit à néant, la vitesse peut décoller jusqu'à atteindre en théorie 620 km/h, selon le porte-parole de l'Université Southwest Jiatong qui a participé à l'élaboration de ce Maglev. Selon lui, le train est très économe en énergie et ses 12 tonnes pourraient être propulsées d'une seule main.

Ce prototype de train à sustentation magnétique pourrait filer à 620 km/h. Il permettrait de relier Shanghai à Pékin en seulement 3 h 30 mn. © TV chinoise

Un Maglev qui se rapproche de l’Hyperloop

Ce Maglev se rapproche plus du projet Hyperloop que des modèles à sustentation magnétique exploités jusqu'à maintenant. Il est propulsé par de puissants aimants et sa technologie a été baptisée HTS, pour « supraconductrice à haute température ». Il ne manque que le tube vide d'air pour que le train puisse atteindre des vitesses de plus de 1.000 km/h. Le Maglev HTS ne devrait pas rester longtemps à l'état de prototype. Les autorités chinoises envisagent déjà de déployer rapidement une ligne dédiée pouvant réaliser la liaison Guangzhou dans le sud, Shenzhen, et Hong Kong en moins de 20 minutes.

Ce prototype n'est cependant pas le premier du genre. Dès 2003, la Chine avait mis au point un train à grande vitesse Maglev qui assure la liaison entre le centre-ville et l'aéroport de Pudong. Il s'agissait alors d'une technologie allemande.

Pour en savoir plus

La Chine dévoile un train qui circule à 600 km/h !

La société ferroviaire chinoise compte mettre au point un prototype de train à sustentation magnétique capable d'évoluer à 600 km/h. Ce « Maglev » pourrait glisser au-dessus des rails dès 2021.

Article de Louis Neveu, p

En Chine, la China Railway Rolling Stock Corporation (CRRC) compte lancer un prototype de train capable de circuler à plus de 600 Km/h dès 2021. Même si la société n'a pas clairement défini ses intentions, elle laisse supposer que l'objectif serait de rallier Shanghai à Pékin, soit environ 1.300 Km en 3 h 30 mn. Pour parvenir à cette vitesse, le train ne roule pas, mais glisse au-dessus des rails grâce au principe de la sustentation magnétique. Comme pour l'Hyperloop, c'est l'absence de résistance au roulement qui permet d'atteindre ces hautes vitesses.

Le type de train en question porte l'appellation de Maglev, c'est-à-dire l'acronyme de Magnetic levitation. Pour le moment, la Chine n'a pas donné de détails sur la technologie de sustentation magnétique qu'elle compte employer pour son prototype.

De la Chine ou du Japon, qui sera le plus rapide ?

Dans tous les cas, il ne s'agit pas vraiment d'une nouveauté. Plusieurs trains de ce type existent déjà et une ligne régulière est en service en Chine depuis 2004. Elle permet de parcourir les 30 km qui séparent l'aéroport de Shanghai au centre-ville. Sa vitesse de pointe est de 431 Km/h.

Dans ce domaine, les plus avancés sont les Japonais. En 2015, leur prototype baptisé JR Maglev avait dépassé les 600 km/h durant 11 secondes. À l'horizon 2027, leur train devrait permettre de parcourir les 286 km qui séparent Tokyo et la ville de Nagoya en moins de 40 minutes. Reste le coût des lignes. Il pourrait s'élever à 150 millions d'euros par kilomètre. Bien loin du prix d'une ligne de TGV, pour lequel le record de vitesse a été établi à 574,8 km/h le 3 avril 2007.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !