L'invasion des livres électroniques a commencé. Alors que la plupart des constructeurs se focalisent sur des écrans de plus grande taille, le tactile ou des fonctionnalités Internet plus poussées, LG dévoile son Solar Cell e-Book.
Cela vous intéressera aussi

Le Kindle, le Cybook, l'eReader, l'iLiad et maintenant le prototype de LG, la guerre des livres électroniques concerne tous les géants des nouvelles technologies. Tous se poussent au portillonportillon des fêtes de fin d'année pour séduire le consommateur. Tous rivalisent d'imagination pour apporter le maximum de fonctionnalités et gadgets en tous genres à leurs produits, InternetInternet 3G, lecture des MP3... On en oublierait presque l'autonomieautonomie record garantie par l'usage de l'E-ink (encre électronique), laquelle permet l'affichage de 6.000 à 8.000 pages pour une charge, ce suivant les modèles. Sur ce point, LG veut mieux faire...

Pour illustrer cette autonomie, disons que 8.000 pages tournées correspondent environ à quinze lectures du roman Germinal d'Emile Zola... La lecture sur papier électronique demandant une source de lumièrelumière extérieure, LG a eu l'idée d'intégrer dans la face interne de la couverture de protection une couche fine de cellules solaires appelée TFSC (thin-film solar cell). Cette dernière mesure 10 centimètres de large et de long, soit la zone d'affichage de l'ebook dont elle recharge la batterie. Cette fine pellicule n'est épaisse que de 0,7 millimètre et pèse 20 grammes.

A la pêche aux photons

Ces cellules solaires ne sont pas réalisées à partir d'une galette de siliciumsilicium, comme c'est le cas pour les cellules les plus classiques. Ces films TFSC sont constitués de micro-électrodes installées dans un substratsubstrat de verre ou de plastiqueplastique, un procédé ressemblant à la fabrication des écrans LCDécrans LCD. Il s'agit donc ici d'une méthode éprouvée, moins efficace mais moins coûteuse. Dans l'immédiat les chercheurs ont obtenu un rendement de l'ordre de 9,6% mais espèrent atteindre les 14% d'ici 2012.

Pour l'autonomie, LG reste assez flou en annonçant « une journée supplémentaire ». Mais cette duréedurée est difficillement convertible en capacité de lecture puisque l'affichage ne demande de l'énergieénergie que lors du changement de page. Le prototype sera dévoilé en grandes pompes au salon IMID (International Meeting on Information Display).

Espérons que l'évènement sera l'occasion d'en apprendre un peu plus sur l'apport concret, en nombre de pages affichées, obtenu grâce à cet ajout. Peut-on peut décemment espérer pouvoir lire Germinal trente fois sans charge ?