Samsung a annoncé que sa nouvelle gamme de TV connectées prendrait en charge les enceintes Alexa et Google Assistant, ainsi que les applications iTunes et AirPlay 2 d'Apple.

Cela vous intéressera aussi

Samsung a décidé de jouer l'ouverture avec ses téléviseurs connectés jusqu'ici centrés sur son propre écosystèmeécosystème. Profitant du Consumer Electronics Show (CES), le géant coréen vient d'annoncer deux nouvelles importantes pour sa gamme 2019 : l’accès à iTunes et AirPlay 2 d’Apple ainsi que la compatibilité avec les assistant vocaux AlexaAlexa d'AmazonAmazon et Assistant Google.

En dehors des PCPC Windows, c'est la première fois qu'iTunes est disponible sur un produit tiers « non Apple ». Les utilisateurs auront accès à leur vidéothèque iTunes ainsi qu'à l'iTunes StoreStore pour acheter ou louer films et séries. iTunes sera accessible depuis les TV SamsungSamsung 2019 dans 100 pays à partir du printemps prochain. Les modèles 2018 pourront en bénéficier ultérieurement via une mise à jour logicielle dont la date n'a pas été précisée. On ignore si Samsung bénéficie d'une exclusivité sur cet accès à iTunes.

Le pragmatisme de Samsung face à Alexa et l’Assistant Google

Quant à la prise en charge d'AirPlay 2, elle va permettre de lire des vidéos, des photos, de la musique, des podcasts directement depuis des appareils Apple vers les téléviseurs connectés Samsung. La fonctionnalité sera disponible dans 190 pays pour divers modèles QLed 4K, 8K, Ultra HDUltra HD et HD. L'autre annonce importante de ce CES 2019, pour les TV Samsung de 2019, concerne la compatibilité avec Alexa d'Amazon et l'Assistant Google.

Les clients possédant des enceintes connectées à l'un de ces deux assistants vocaux pourront commander à la voix le réglage du volumevolume, le changement de chaîne, l'ouverture d'une application, l'extinction et l'allumage du téléviseur. Samsung a indiqué qu'il pourrait élargir la compatibilité aux TV connectées millésime 2018 ultérieurement par le biais d'une mise à jour. Ce mouvementmouvement témoigne d'un pragmatisme de Samsung qui est bien obligé de reconnaître la domination des assistants vocaux d'Amazon et Google face à sa plateforme Bixby qui accuse un retard conséquent.